Weezer

The Lion And The Witch

The Lion And The Witch

 Label :     Geffen 
 Sortie :    mardi 24 septembre 2002 
 Format :  Live / CD   

Après la sortie de Maladroit, Weezer a entamé une tournée à travers le Japon en mai 2002. The Lion And The Witch est un peu le résultat de cette série de concerts. Tiré à un nombre d'exemplaires limité, il contient six morceaux: un du Blue Album, deux de Pinkerton, un du Green Album, et deux de Maladroit. Ce qui constitue, déjà, un bon mélange entre tous les albums.
On commence avec une intro, pas très intéressante. On entend la voix d'on ne sait qui, et cela sur quelques notes. Enfin, on s'emmerde pendant presque trois minutes. Mais on passe vite à autre chose, et cela lorsque Rivers Cuomo s'écrie "Good morning Japaaaaan !". Ca y est, voilà des choses sérieuses ! Morceau live de "Dope Nose", assez sympathique, mais qui reste moins bon que la version de l'album, elle même n'étant pas géniale. Suit, obligatoirement dans un concert semble-t-il, "Island In The Sun". Version plutôt plate, quand on voit la joie que peut transmettre le morceau d'origine. "Falling For You" est plutôt réussi, certainement grâce à la qualité de départ du morceau. Mais bon, Rivers Cuomo ne devait pas être en forme lors de cette tournée japonaise: il chante d'une façon totalement insipide et c'est dommage. "Death And Destruction" démarre bien lorsque Rivers Cuomo parle un peu (avec une référence à "Undone"), mais la chanson est lente à démarrer, encore plus que sur l'album. Rivers, ce jour-là (parce que tous les morceaux n'ont pas été enregistrés le même jour) avait une voix de qualité comme il sait en avoir. Mais cette fois, c'est du côté de la musique que quelque chose manque et gâche le reste. Et quand il chante "El Scorcho", il retrouve cette platitude qui n'est absolument pas caractéristique de la chanson, ni d'ailleurs de sa façon habituelle de chanter. Idem pour les guitares. Où est la mélancolie, ou est l'émotion, qui s'associaient parfaitement avec une musique un peu remuante ? On termine avec "Holiday", et c'est à nouveau la voix du chanteur qui fait défaut.
On ne sait pas s'ils ont choisi de mauvais morceaux de leurs concerts pour The Lion And The Witch ou si les concerts eux-mêmes étaient mauvais, mais il est évident que ce disque n'a absolument pas la force qu'ont certains live de Weezer qui sont capables de supplanter les morceaux originaux.


Insipide   7/20
par Donnie


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
86 invités et 1 membre :
EmixaM
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :