The Dillinger Escape Plan

Saint-Nazaire [Le V.I.P.] - samedi 19 mars 2005

The Dillinger Escape Plan
Même si je reste toujours très déçu par le dernier album en date de Dillinger (Miss Machine), un concert des Américains est quelque chose que je n'aurais manqué sous aucun prétexte ! Et bien m'en aura pris...
Lorsque Dillinger s'empare de la scène du V.I.P., c'est pour nous présenter d'entrée de jeu le fantastique instrumental "Calculating Infinity", incroyablement tendu et jouissif, comme à l'accoutumée. Jonglant principalement entre les différents morceaux de Caluculating Infinity et ceux de Miss Machine, The Dillinger Escape Plan montrera au public de Saint-Nazaire une présence scénique exceptionnelle, notamment celle du sculptural Greg Puciato qui imposera un charisme indéniable (et fait définitivement oublier Dimitri Minakakis), soutenu par deux guitaristes tout simplement impeccables tant par leur jeu de scène spectaculaire que par la fulgurance de leurs riffs.
De "43% Burnt" à "Sugar Coated Sour" ou "4th Grade Dropout", Dillinger n'a aucun mal à dévoiler toute l'efficacité et la violence des titres qui ont fait le succès de leur hardcore brutal et destructuré. Le set du groupe verra également défiler une bonne partie de Miss Machine... et si je suis très sceptique sur certains plans de cet album, il faut bien reconnaître que, sur scène, ces morceaux prennent une toute autre envergure. En effet, "Setting Fire to Sleeping Giants" gagne en pertinence en perdant son côté "Mike Patton", exhubérant en studio. Evidemment "Panasonic Youth" et "Sunshine The Werewolf" sont impressionnantes de puissance et d'énergie déployées, mais "Phone Home" également parviendra enfin à briller totalement.
Le set que réalisera Dillinger sera ainsi un véritable tour de force salvateur durant lequel sauvagerie, énergie et violence seront perpétuellement de mise. Ajoutez à cela une fantastique prestation scénique de chacun des membres qui démontreront chacun une présence et une conviction rarement atteintes (il fallait voir les sauts frénétiques des guitaristes !), et vous obtenez un groupe en passe de devenir une référence incontournable dans un hardcore des plus furieux !
Rarement une tel déversement d'énergie et de d'électricité n'aura été dévoilé avec autant de classe, d'assurance et de talent.
Tout simplement génial et terriblement jouissif ! Quel show !


Exceptionnel ! !   19/20
par X_Jpbowersock


  Photo par moi-même.


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
150 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...