The Dillinger Escape Plan

Paris [Trabendo] - mardi 23 novembre 2004

Un concert de Dillinger Escape Plan (DEP) est toujours un événement et une expérience intense. Ce passage au Trabendo marque mon troisième rendez-vous de l'année avec ces fous furieux. La salle était complète, ce qui est toujours surprenant pour un groupe dont la musique est plutôt difficile d'accès.

La soirée commence sous les plus mauvais auspices avec l'annulation de Burst, pour une raison de panne mécanique de leur tour-bus. Les hostilités sont alors ouvertes par les américains de Poison The Well. Leur metalcore est assez subtil pour retenir mon attention. Ca bastonne bien même si au bout de 5/6 morceaux, çà devient lassant. Les passages calmes au chant clair font penser aux Deftones. Le public a bien réagi pendant les 45 minutes du concert. Bonne première partie.

Après une courte pause pendant laquelle les enceintes de la salle se reposent en passant du jazz, DEP prend d'assaut les lieux avec un terrible "Panasonic Youth", morceau d'ouverture de leur dernier énormissime album, Miss Machine. Le Trabendo est sous le choc. Outre la puissance musicale de Dillinger, il faut ajouter le visuel ! Les 4 musiciens sont vertigineux, surtout le premier guitariste, qui n'hésite pas à maltraiter sa guitare, à sauter dans tous les sens ou à escalader les enceintes, sans faire de fausses notes. Précisons en passant que les compositions de DEP ne sont pas des plus simples, loin de là...

Aucun temps mort entre les morceaux, les titres s'enchaînent. Les slammeurs s'en donnent à coeur joie. Le hardcore destructuré (voire jazz-core pour certains) de DEP est à la fête. Le nouvel album est presque joué en intégralité (7 des 11 titres). Toutefois, les anciens titres, tels "Sugar Coated Sour" ou "43% Burnt" restent toujours des sommets de frénésie en live. Soulignons enfin que le chant clair de Greg Puciato était moins prononcé qu'à La Loco en juin dernier et c'est tant mieux. Au bout de 55 minutes, le groupe nous libère. Pas de rappel, la messe est déjà dite...

En somme, un très bon concert même si le son était beaucoup trop fort. Toutefois, en l'absence du second guitariste (remplacé par un vaillant et méritant gratteux), l'impact du groupe est moins fou même si ce dernier reste sacrément atteint !


Très bon   16/20
par Som'


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
161 invités et 1 membre :
Ben147
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard