Do Make Say Think

Saint-Brieuc [Art Rock - Théâtre De La Passerelle] - samedi 26 mai 2007

 Do Make Say Think
Il y a de quoi passer pour un aficionado... en même temps, n'est-ce pas le cas ? Sûrement.
Après un excellent concert de Do Make Say Think à l'Olympic, revoici le groupe le lendemain dans le cadre du festival Art Rock à Sant-Brieuc. Mais cette fois-ci, il aura fallu arriver tôt. Se déroulant dans le théâtre de la Passerelle, seuls quelques 200 personnes à peine auront le privilège de voir le collectif canadien évoluer dans le frêle bâtiment.
Beaucoup moins impersonnel et beaucoup plus intimiste que n'importe quelle salle de concert, ce lieu en accueillant DMST devrait être le théâtre d'un concert à l'atmosphère toute particulière quand on connaît l'univers des Canadiens.

Hé bien finalement pas tant que ça ! Attention: le concert aura été de très grande facture ! Simplement, les huit Canadiens installés sur la minuscule scène du théâtre se trouvaient finalement placés très en retrait, et la magie, si elle a bien pris, n'a peut-être pas été aussi intense qu'espérée. Encore une fois, ce concert a été l'occasion pour le groupe de faire la part belle au dernier album, puisqu'ils ont une nouvelle fois joué l'intégralité de You, You're A History In Rust, ainsi qu'une bonne partie de Winter Hymn Country Hymn Secret Hymn et quelques morceaux de & Yet & Yet. Rien de surprenant en somme !
Evidemment, ce set d'environ une heure fut auréolé d'une atmosphère toute particulière, mais il manquait un je-ne-sais-quoi pour faire de ce concert un concert exceptionnel. Peut-être que le côté "statique" inhérent au lieu ou le côté "silence religieux" permanent ne m'ont pas convaincu plus que cela, persuadé que j'étais que j'allais assisté à un véritable concert hommage à l'intimisme empreint d'un mysticisme profond. Dommage.
Reste cependant une prestation de haute tenue... comme d'habitude dorénavant chez Do Make Say Think serait-on tenté de dire. "With Living", "Auberge Le Mouton Noir" ou "In Mind" par exemple continuent de faire mouche à chaque fois. Et si la scène du théâtre pouvait apparaître bien exiguë pour ce collectif de huit personnes, cela n'a eu pour effet que renforcer la formidable complicité qui anime chacun des musiciens.

Difficile en tout cas de faire la fine bouche sur un set, certes un petit peu court, mais toujours réalisé avec une intensité et un plaisir flagrants. Do Make Say Think n'en finit plus de m'étonner !


Parfait   17/20
par X_Jpbowersock


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
84 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus