Tool

Louvain - Belgique [Brabanthal] - mercredi 08 novembre 2006

Le concert se déroule au Brabanthal, une sorte de hall d'exposition de 4000 places, idéal pour un concert... 20 mètres de hauteur, plafond en tôle, mur en brique (avec de grands rideaux noirs dessus), je me dis que niveau acoustique, ça va être à chier !

20h30: première partie avec Mastodon, un groupe de métal progressif un peu bourrin. Bon, c'est pas trop mon truc. A ce moment là, je me dis que j'ai raison sur l'acoustique car le son est pourri.

21h40: les lumières s'éteignent, Ions se fait entendre... C'est le grand moment !! Les membres du groupe arrivent un par un. JMK est muni d'un masque à gaz avec pipette incorporée pour boire de l'eau. Grâce à ce masque, son micro tient tout seul, ce qui lui permet d'avoir ses mains libres pour ‘danser'. D'ailleurs, sa gestuelle est très particulière mais tellement réussie. Sous le masque, il a même réussi à porter ses fameuses lunettes de soleil RayBan... Ce masque n'altère en rien sa splendide voix. A certains moments, elle est même meilleure qu'en studio !
Parlons du son. A ma grande surprise, il était parfait, malgré la salle. C'est même le meilleur son live que j'ai jamais entendu. On distinguait très facilement tous les instruments et il était d'une grande pureté.
Depuis quelque mois, Tool a pris la mauvaise habitude de faire à chaque soir la même setlist. Là aussi pour ceux qui connaissent le groupe, les grands moments sont les mêmes en live et en studio. Donc toute la setlist était un grand moment... Un bémol pour "Rosetta Stoned" car je trouve ce morceau moyen en live et très long (11 minutes sur un concert de 90, ça fait beaucoup). Le summum du plaisir a été atteint avec "The Pot" (très dur à faire pour JMK mais il maîtrise le cochon), "Schism", "Sober", "Vicarious", "Lateralus" et "Aenema".
Niveau scène, petite déception car on a celle de l'été dernier !! C'est à dire, une scène assez banale. Je suis déçu car à la fin de la tournée américaine, une nouvelle scène est apparue. Elle était immense, toute blanche pour permettre la projection d'images sur celle-ci. Donc ‘ancienne' scène mais avec quelques éléments en plus comme des nouveaux éclairages, un énorme ‘drap' derrière la scène imprimé de la pochette de 10.000 Days (mais en couleurs) et surtout 4 lasers impressionnants qui passent à raz du public.
Le public était relativement jeune (20-25 ans de moyenne) et plutôt calme. Chacun bougeait sur lui même. Apparemment, Tool se danse surtout en bougeant la tête. Mais faut dire que dès qu'il y en avait un qui voulait lancer un pogot, la sécurité réprimait instantanément.

Un live de Tool, c'est vraiment un trip à part.
So ‘see you next summer' !


Exceptionnel ! !   19/20
par Davb62


  Setlist :
Stinkfist
The Pot
Forty Six & 2
Jambi
Schism
Lost Keys
Rosetta Stoned
Sober
Lateralus
Vicarious
Ænema


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
108 invités et 1 membre :
Poukram
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused