Syd Matters

St Cloud [Festival Sous La Plage (Domaine National De St Clo] - dimanche 17 septembre 2006

Etrange concert. Etrange parce que placé dans un lieu superbe, un grand domaine boisé, absolument magnifique (pourtant à deux pas de l'autoroute), complètement dépaysant. Et Syd Matters est perché au milieu d'une colline, pas comme tête d'affiche, juste comme un participant parmi d'autres du festival. On s'allonge donc devant, en contrebas de la... scène ?
Mis à part la musique il n'y aura donc rien d'autre, pas d'infrastructure, juste une scène naturelle. Alors ça n'a pas du tout l'air d'un concert, le public est éparpillé sur toute la pelouse, assis, couché, ou même juste de passage. Syd Matters 'propose' un concert, et grâce soit rendue aux organisateurs, le mélange un peu Radiohead, un peu folk, un peu Nick Drake, colle merveilleusement au cadre.

Comme sur disque, Syd Matters joue du rêve, ou plutôt leur porte d'entrée : c'est doux, enveloppant, et les notes tombent aussi joliment que des gouttes de pluie. L'entrée est royale sur "Obstacles" et "To All Of You", la sortie se fera sur l'attendu "Black & White Eyes" après plus d'une heure de rêve éveillé, d'arpèges délicats, et de grande classe musicale, même si parfois le ton se durcit et les guitares rugissent (pas trop fort quand même).

Chaque chanson est jouée quasiment à la note prêt - le mur du son perd même un peu en live - le groupe n'a rien d'intéressant visuellement parlant, ne parle quasiment pas entre les chansons et pourtant c'est un très beau concert. L'intérêt n'est pas de 'voir' un concert de rock, mais juste d'écouter : il s'agit de mettre en musique un lieu déjà magnifique (et si jamais on s'en lasse, il y a aussi la mine rêveuse des autres à regarder) et pour peu qu'on se laisse happer ce sera une expérience proche d'un concert de musique classique, personne ne bouge (mis à part les quelques enfants qui s'ébrouent juste devant le groupe), et très peu parlent.

Même avec des guitares, Syd Matters n'était pas un groupe de rock, c'était juste l'occasion de se détendre, presque de s'endormir, les faire jouer au domaine de St Cloud, de cette manière aussi simple, était la meilleure chose à faire pour valoriser leur musique. En plus c'est sûrement la première fois qu'ils jouent vraiment en altitude, et que le public redescend en marchant plus qu'en retrouvant ses esprits.


Parfait   17/20
par Pandanloeil


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
156 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused