Silverchair

Belfort [Les Eurockéennes, Petite Scène] - vendredi 07 juillet 1995

La première journée de la 7ème édition des Eurockéennes allait toucher à sa fin. Un de mes potes et moi-même terminions notre sieste nocturne en amont de la Petite Scène pendant que The Cure faisait de même sur la grande avec un concert chiant à mourir (le groupe n'avait rien sorti depuis 3 ans avec l'album Wish). Nous attendions Silverchair, mais se sont les jeunes australiens qui nous arrachèrent de la torpeur en démarrant avec l'instrumental bourrin "Madman". Avec Frogstomp, ces trois adolescents avaient créé une petite sensation cet été-là et une curiosité sans doute plus en rapport avec leur jeune moyenne d'âge. "Pure Massacre" et "Leave Me Out" avaient bien passé, "Findaway" était bien sympathique, mais le concert fut gâché par un ratage final sur "Israel's Son" interminable. Daniel Johns, future idole des couineuses du coin des rocksounders, n'arrivait pas à trouver le bon son de guitare recherché (ou autre problème technique!?) apparemment et finit par s'énerver après quelques échanges de l'instrument avec un technicien et le bassiste. Il quitta finalement la scène sans un au-revoir. Un concert assez moyen en somme malgré un (petit) début intéressant, mais la sensation s'était assez vite atténuée par la suite. Leur grunge déjà entendu d'autre part ne pouvait en fin de compte surprendre des oreilles déjà rodées. Et pour ainsi dire, le meilleur moment de cette journée-là était le concert de Body Count sous le chapiteau quelques heures auparavant.


Moyen   10/20
par Pascha


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
354 invités et 2 membres
Pab
X_Wazoo
Au hasard Balthazar
Sondages
À quoi te fait penser le design actuel du site?