Silverchair

Kiewit - Belgique [Pukkelpop - Marquee] - samedi 18 août 2007

 Silverchair
Je ne connais de Silverchair que quelques tubes chéris par ma copine qui est plutôt fan des australiens. J'ai entendu parler de l'évolution de ce groupe, grunge à ses débuts puis délaissant les cheveux gras et les fringues allant avec pour développer un son plus mélodique et moins crade. Donc en allant voir leur show à 4h de l'après-midi, je savais (du moins je le pensais) à quoi m'attendre. Au cours des minutes qui précédèrent l'entrée du groupe, je constatai la présence d'une solide base de fans excités. Puis ils entrèrent, avec ce leader dont je ne connais pas le nom qui ressemblerait à Freddy Mercury (selon mon frère en tout cas), sur cette scène couverte du Marquee. Le leader des Silverchair est un rocker androgyne aux muscles saillants et aux tatouages multiples facilement visibles, ce charmant musicien ne portant qu'un simple veston sans manches. Lorsqu'il parlait entre les morceaux on pouvait noter le léger efféminement caractérisant son timbre de voix si doux et jovial. Question setlist, je ne peux pas en dire grand chose n'étant pas je l'ai déjà dit un connaisseur de ce groupe. Je peux juste dire que j'ai reconnu quelques uns des tubes affectionnés par ma cher et tendre amie. Mais question musique je peux témoigner, et plutôt positivement même. Ce que j'ai entendu m'a véritablement surpris. Alors que je m'attendais à un truc fade et mièvre, j'ai pu entendre un mélange très réussi d'accords 'metal gentil', de solos surpuissants et d'une voix sûre et maîtrisée. Bien sûr, Daniel Johns (je viens d'aller chercher son nom) en fait des caisses, n'arrête pas de courir partout pour offrir son corps à la vue de ses plus furieux(ses ?) fans, joue de la guitare avec les dents, parle beaucoup pour remercier son public... Mais il le fait bien et prend assurément son pied à faire. Et puisque leurs morceaux sont loin d'être mauvais et même parfois franchement réussis, pourquoi ne pas reconnaître le talent de ces types.
Après coup, j'ai même regretté d'être parti 10 minutes avant la fin pour ne pas rater le début des Kings Of Leon qui donnèrent finalement un concert authentiquement moisi.


Bon   15/20
par Bobby Joe


  Photos par Bobby Joe.


Set-list :
Intro/ Young Modern Station
Emotion Sickness
Insomnia
Ana's Song
Straight Lines
The Door
Mind Reader
If You Keep Losing Sleep
Freak


 Moyenne 15.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 29 octobre 2007 à 17 h 23

Le festival Pukkelpop, qui se tient à Hasselt, Belgique, est l'un des plus réputés d'Europe. En effet depuis 1985, date de la première édition, le festival n'a cessé de se développer pour proposer des affiches toujours plus pointues.
Ô joie, cette année, Silverchair était de la partie, et assurait, par la même occasion, sa première date en terre belge depuis le "Neon Ballroom Tour" (où le trio était également à l'affiche du festival flamand).
En ce 18 Août, les Chairs sont programmés en milieu d'après midi sur la scène Marquee (chapiteau pouvant contenir environ 2500 personnes). Au moment où le speaker annonce l'arrivée du groupe, le chapiteau est rempli, preuve que le groupe attire toujours les foules.
"Young Modern" n'a beau toujours pas être officiellement sorti en Europe, les aussies n'hésite pas à lui consacrer plus de la moitié du (court) set qui leur est imparti. On se rend d'ailleurs compte, sans trop de surprise, que la majorité du public ne connaît pas les nouveaux titres. Ceci dit, cela n'empêche pas le groupe de recevoir un accueil chaleureux (tout le monde ne pourra pas en dire autant sur ce festival !). 45 minutes, c'est très court, surtout quand on a 5 albums, et il reste peu de place pour les anciens titres, et notamment pour "Diorama", complètement écarté de la set-list ce jour là. Par contre "Ana's Song", et le final "Freak", notamment, font toujours leur effet sur la foule.
La prestation globale du groupe est bonne, avec un Daniel Johns qui ne ménage pas ses efforts, mais finalement très pro, et moins euphorique qu'au concert de Londres une semaine plus tôt. Il faut dire que le festival n'est pas un exercice de style évident, surtout pour un groupe qui n'arrive pas forcément en terrain conquis. En tout cas, Silverchair s'est offert une bonne exposition, et les échos du concert furent très positifs. Espérons que les gars de Newcastle en profiteront et reviendront plus souvent visiter le plat pays !
Bon   15/20





Recherche avancée
En ligne
100 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
À quoi te fait penser le design actuel du site?