Current 93

Nature Unveiled

Nature Unveiled

 Label :     L.A.Y.L.A.H. Antirecords 
 Sortie :    1984 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

La bande à David Tibet est composée d'anticonformistes tous plus frappadingues les uns que les autres. Sur ce premier LP, elle nous invite à une messe noire en deux actes, chacun durant un peu moins de vingt minutes. "Ach Golgota (Maldoror Is Dead)" et "The Mystical Body of Christ in Chorazaim (The Great in the Small)" sont deux pièces de dark ambient industriel à écouter dans le noir absolu pour en retirer toute la saveur.
Le premier acte prend place dans une cathédrale impie dont on n'aperçoit pas la voûte, les frêles flammes des bougies ne parvenant faiblement qu'à éclairer les environs. Ces dernières font d'ailleurs danser les ombres sur les murs, tandis que l'incantation maléfique se déroule. La folie et l'horreur submergent le monde. Quelques chœurs ténébreux ne parviennent guère à couvrir les inquiétants bruits que l'on perçoit dans le fond, tandis qu'un souffle semble venir des entrailles du monde. Par-dessus, l'incantateur déclame sa litanie infecte, étirant un nom en une longue injure à la pureté: "mmmMAaaaAAAaaaAallLdDoooRooOOOooOOorrR". La voix perd ensuite de son humanité à mesure que le démon prend possession du corps qu'on lui offre, et ce sont désormais d'impérieux ordres qui sortent de la gueule infernale, monstrueux et terrassants.
Le second acte est une cérémonie conduite dans les sous-sols, les catacombes, plus encore à l'abri de la lumière. Il s'agit désormais de calmer le démon réveillé, et quoi de mieux pour cela que la souffrance d'un innocent ? L'esprit perverti, la victime est située au centre du cercle cérémonial, les veines parcourues d'une drogue la faisant entrer en transe. Le malheureux répète inlassablement les mêmes mots dans une langue qu'il n'a jamais apprise. Le cauchemar s'étire alors que les lueurs laissent place à l'obscurité, et du désespoir naît alors la résignation. Le spectateur, au-delà de la terreur, se laisse porter par les chants mystiques, s'abandonne. La cérémonie touche à sa fin, et un souffle jailli du néant fait alors s'abattre l'apocalypse.


Sympa   14/20
par Jumbo


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
144 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :