Skinny Puppy

The Process

The Process

 Label :     American 
 Sortie :    mardi 27 février 1996 
 Format :  Album / CD   

Skinny Puppy est le groupe culte par excellence : leur musique, ignorée du grand public, a donné naissance à plein d'autres bébés dans la meme veine, à savoir du bon hardcore des familles, matiné d'électro pure et dure. Le groupe américain fait dans la boucherie sonore, mais sans jamais sombrer dans le ridicule, ce qui n'est pas chose aisée. Précisons meme que, quasiment dix ans après, le coté futuriste de ces compositions est parfaitement intact. Au long des 11 titres qui nourrissent l'objet en question, on est assailli de riffs barbares, de beats électro surpuissants et de sons industriels menaçants et agressifs (ou faussement suaves, enrichissant le coté malsain de l'entreprise). Tout n'est question que de violence, de morbide...pour notre plus grand plaisir. Hin, hin, hin, hin!


Très bon   16/20
par Jekyll


 Moyenne 17.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 05 novembre 2008 à 19 h 48

The Process, ultime opus des Canadiens avant leur retour dans les années 2000, fut accouché dans la douleur, suite à la mort de Dwayne Goettel. Dans un tel contexte, on pourrait imaginer le pire, c'est-à-dire quelque chose d'encore plus flippant et morbide que Last Rights. Mais si The Process est indéniablement noir, violent et malsain, il reste loin des escapades expérimentales de son prédécesseur. L'ambiance est également moins écrasante. Voilà déjà de quoi en décevoir pas mal. Car, c'est vrai, The Process paraît plus "simple" que Last Rights. Mais il serait vraiment dommage de s'arrêter là. En effet, The Process est sans doute l'album de Skinny Puppy le plus cruel et le plus beau. La douleur perce toujours à travers les compositions, notamment lorsque Ogre révèle un chant plus humain (le sublime "Candle", où se glisse une guitare acoustique). Il découvre ici une nouvelle facette de son personnage ("Cult", "Crucible"), qu'il serait regrettable de ne pas connaitre. Mais pas d'inquiétude, le génie Evin Key est toujours aux commandes et nous livre son habituelle fournée d'electro bouillonnante et paranoïaque.
Ne vous y trompez pas : The Process est encore un chef-d'œuvre de Skinny Puppy, sans doute le dernier. Le plus beau, en tout cas.
Excellent !   18/20







Recherche avancée
En ligne
162 invités et 1 membre :
X_Lok
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?