Skinny Puppy

Last Rights

Last Rights

 Label :     Nettwerk 
 Sortie :    dimanche 28 juin 1992 
 Format :  Album / CD   

Skinny Puppy a toujours eu un son effrayant et des tendances expérimentales. C'est près de dix ans après les débuts du groupe qu'il atteindra le sommet du genre, avec Last Rights. C'est bien simple, cet album nous malmène durant cinquante minutes et nous écrase sous un flux ininterrompu d'ambiances morbides et de samples cousus entre eux. Il en résulte une cacophonie atroce aussi crispante que poignante.
S'il doit y avoir quoi que ce soit d'humain dans cet océan de noirceur, c'est "Killing Game", où Ogre est plus déchirant que jamais, nous crachant sa douleur au visage comme une âme damnée. Le reste n'est que lente descente aux enfers, maelström noise insaisissable et indescriptible.
Indescriptible, c'est certain, tant les morceaux sont des enchevêtrements très pointus de samples et d'ambiances diverses, tellement travaillés et riches qu'ils en donnent le vertige. Et le pire, c'est que cela ne fait que s'amplifier jusqu'à la fin. Sur "Riverz End", on reconnait des extraits de "Rivers" et "Choralone" de Rabies, épisode déroutant qui brouille l'esprit.
Last Rights est cauchemar terriblement éprouvant, qui nous achève d'un "Download" expérimental et terrifiant. Brillant.


Exceptionnel ! !   19/20
par Jumbo


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
151 invités et 1 membre :
El rodeo
Au hasard Balthazar
Sondages
En concert, tu n'aimes pas :