Tom McRae

Tom McRae

Tom McRae

 Label :     Db 
 Sortie :    lundi 30 octobre 2000 
 Format :  Album / CD   

Pourquoi l'album parfait devrait-il être alambiqué, fait de musique complexes et de structures bizzaroïdes ? C'est vrai que cela à un certain cachet, que cela apporte quelque chose de nouveau ...
Mais, osons posez une oreille près de l'album (éponyme) de Tom McRae. Un album simple et beau : 11 chansons, toutes plus belles les unes que les autres. D'une tristesse infinie, cet album ne redonnera pas la joie de vivre à ceux qui l'ont deja perdue. Un album essentiel de la fin du siècle dernier et de celui qui vient de s'ouvrir. Et pourtant. Oui, 'Et pourtant'... Car cet album ne possède pas l'imagination sans borne d'un Beck, d'un Thom Yorke ou de Kraftwerk... non, cet album s'appuie sur une structure toute simple de guitare+voix+contrebasse. Simple comme bonjour mais efficace comme jamais.

Tom McRae est donc à acheter d'urgence chez votre disquaire préféré, histoire de se rouler dans le désespoir quand ca ne va pas, de se mettre à pleurer quand ca va et d'écouter enfin la chanson la plus violente (textuellement parlant) de l'histoire de la musique: "The Boy With The Bubble-Gun".


Excellent !   18/20
par Charterhouse11


 Moyenne 18.83/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 20 janvier 2005 à 17 h 29

Nous sommes en 2000 au mois de novembre, lorsque l'on me prête (officiellement pour une semaine) ce premier album de Tom Mc Rae intitulé sobrement "Tom Mc Rae" . La pochette, elle aussi très sobre (noire, révélant le visage de Tom en demi-teint) nous averti d'emblée que son auteur compte nous emmener (en 13 titres) à l'essentiel, lequel s'avère des plus noirs et des plus tristes.

L'album s'ouvre avec le très dépouillé mais néanmoins magnifique "You Cut Her Hair", où prédominent les arpèges et la voix de Tom, auxquels vient se greffer ensuite une superbe partie de violoncelle, puis enfin quelques notes de piano concluant ce morceau de manière grandiose.
Seul single extrait de cet opus, l'entraînant mais excellent "End Of The World News (Dose Me Up)" est peut être le titre le plus "enjoué" artistiquement parlant. Et Tom Mc Rae ne manque pas de cynisme, en dénote cette phrase "This is the end of the world news....sponsored by god".

S'en suivent une série d'excellents titres parmi lesquels "2nd Law", "One More Mile" (et sa cassure de rythme de toute beauté), "Hidden Camera Show" ou "Sao Paulo Rain", et deux autres bijoux: "The Boy With The Bubblegun" (et pas bubblegum...) et "A & B Song".
Le premier est un véritable chef-d'oeuvre de noirceur, d'une violence lyrique unique. Le second, tout aussi fantastique, reste le titre le plus rythmé de l'album, commençant avec de simples accords de guitare acoustique et subissant les assauts progressifs de percussions, basse, batterie, guitare électrique et autres synthés, pour finir dans un déluge rythmique et harmonique qui vous scotch sur place (où que vous vous trouviez). Une des plus fabuleuses chansons qu'il m'ait été donné d'entendre.
Au final, seul le titre "Bloodless" me paraît dispensable sur ce premier essai de ce jeune anglais.

Je dirais pour conclure, que cet album est celui d'un grand songwriter (Tom Mc Rae apparaît comme le nouveau Nick Drake), qui à travers des chansons simples, mais aux arrangements sensationnels et aux mélodies fabuleuses, nous distille des lyrics brutes et violentes à travers une voix magnifique et tranchante, qui n'a d'égal que celle d'un Thom York (même si c'est là un avis purement personnel).
Bref ma plus grosse claque émotionnelle de l'an 2000, que ce premier album de Tom Mc Rae qui trouve facilement sa place entre un Pink Moon et un Berlin.

Pour la p'tite histoire, je l'ai gardé 2 mois cet album, avant de le redonner et d'acheter enfin mon propre exemplaire.
Exceptionnel ! !   19/20



Posté le 22 janvier 2005 à 16 h 40

En écoutant ces chansons, on touche du doigt l'état d'esprit de l'auteur au moment où il les a écrites. Certains se reconnaissent et les autres comprennent. La voix de Tom Mc Rae nous transperce, on ressent la douleur, l'amertume, la rancoeur qui impregnent les paroles. Cet album reflète tout aussi bien l'ampleur du talent de ce génie. Les instruments utilisés donne un réalisme, une sincérité aux chansons que ne procurerait pas un synthétiseur ou autres. On se sent comme envouté par cet album et on ne s'en lasse pas !
Exceptionnel ! !   19/20



Posté le 06 janvier 2006 à 14 h 32

Il m'aura fallu du temps pour rentrer dans ce disque.
Je l'ai souvent écouté chez mon disquaire sans l'acheter en me disant:
"trop quelque chose ou pas assez je ne sais quoi".

MAIS TOUT EST LA !
Tom McRae est un album qu'il faut écouter, pas à entendre. Il faut faire abstraction de son environnement, se plonger dans l'oeuvre du jeune homme à la voix sensuelle. Puis après, une fois rentré, on ne peut plus s'en détacher.
On reste scotché.
Ce disque peut paraître anodin mais il est tout le contraire. 'Less Is More' m'a on appris. Il est bien plus difficile de créer quelque chose de dépouillé que d'ajouter des couches sans fin jusqu'à l'écoeurement.

Des textes personnels sortis d'une plume brillante, des mélodies simples sans être simplistes, une voix.....

Chair de poule assurée.
Exceptionnel ! !   19/20



Posté le 10 juin 2006 à 12 h 37

Le premier album qui a révélé Tom McRae en France. Tom McRae a du talent à revendre... une voix unique, intense et noire, aux accents drakiens. Ce songwritter londonnien à la voix profonde et bouleversante, Tom McRae transcende sa mélancolie dans des mélodies douloureuses. Un disque que l'on n'a pas fini d'écouter... subtile alchimie, précipité de grâce spectrale. C'est ce que la chanson rock peut avoir de plus vibrant et évocateur.
Plus de doute possible: McRae sait plaire dans la durée...
Exceptionnel ! !   19/20



Posté le 26 mars 2007 à 20 h 29

Ce premier album, éponyme, de Tom McRae est du genre de ceux qui plaisent assez à la première écoute, par sa musique assez triste et empreinte d'une certaine simplicité. Cependant on se dit que Tom McRae est un artiste comme beaucoup d'autres, noyé dans la masse. Mais au fur et à mesure des écoutes on finit par comprendre qu'on a mis le doigt sur quelque chose d'unique. C'est assez inexplicable mais ce disque, en utilisant des recettes basiques réussit avec brio là où tant d'autres sinon échouent, du moins se vautrent dans une banalité affligeante. Il rend avec simplicité une atmosphère angoissante et mélancolique.
Ce qui distingue tout de même Tom McRae, surtout dans ce disque, c'est avant tout la voix, assez singulière, et également la présence de la contrebasse, qui donne des effets intéressants, par exemple dans "You Cut Her Hair" qui ouvre l'album.
J'ajouterais que cet album est je crois le seul en langue anglaise pour lequel j'arrive à comprendre la quasi globalité des textes, ce qui est toujours intéressant, d'autant plus que ces textes sont en eux-mêmes assez beaux.

Au final, et même après des centaines d'écoutes, on se dit que cet album n'a définitivement aucun défaut, même si on doit reconnaître qu'il n'y a rien au niveau musical de totalement novateur, qu'on ne prend pas la gifle de sa vie en écoutant ça. En revanche, d'un point de vue émotionnel, c'est bouleversant.
Exceptionnel ! !   19/20







Recherche avancée
En ligne
126 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les concours sur XSilence, vous en pensez quoi?