The Warlocks

Rise And Fall

Rise And Fall

 Label :     Bomp 
 Sortie :    mardi 16 octobre 2001 
 Format :  Album / CD   

Personne de pourra affirmer que The Warlocks nous prennent en traitre. Premier album, premier morceau : "Song For Nico", un hommage au mannequin-chanteuse sous forme de rock feutré empreint d'une touche velvetienne incontestable. Pourtant la pochette pourrait repousser par son côté progressif-branleur-de-manche, il n'en est rien. Rise And Fall est bien du pur rock psychédélique fortement influencé sixties.
Les allergiques aux musiques relaxantes et posées peuvent passer leur chemin. Les Warlocks prennent tout leur temps pour faire évoluer des mélodies à rallonge sur des tempos la plupart du temps très lents. Les notes sont égrainées au compte goutte par de multiples couches de guitares pour former des entrelacs mélodiques assez bluffants. Les climax atteints, chaque morceau prend alors une amplitude énorme. Véritable cathédrale sonore aux recoins multiples dans lesquels la voix laconique vient se répercuter. Et à ce niveau également, les Warlocks possèdent une science bien particulière. Chaque ligne de chant, chaque refrain fait intimement corps avec la musique qui l'accompagne. Malgré la complexité instrumentale, voix et musique se mixent à la perfection sans jamais sombrer dans un fouilli incohérent.
Comme ses pairs, pour donner une consistance particulière à sa musique, le groupe sait parfaitement utiliser les techniques actuelles et l'expérience des trente années qui les séparent de leurs influences principales. Multi couches de guitares, distorsions, fuzz et autres effets de production hérités du shoegaze ou du rock seventies permettent de construire ce son ample et complexe.
On traverse cet album porté par l'épaisseur des morceaux et transporté par une voix enchanteresse. Malgré la longueur relative de certaines plages, l'ennui n'apparait à aucun moment. Le groupe ne tourne jamais en rond grâce à des constructions réfléchies et alambiquées. Les titres sont constamment relancés par des ruptures rythmiques ou des ajouts mélodiques. On sent que chaque morceau a été élaboré au cours de jams enfumées et enthousiastes. Les Warlocks, grâce à Rise And Fall, étoffent encore un peu plus la vague de revival sixties apparue à la fin des années 1990 aux Etats-Unis. Une autre facette de cette scène particulièrement douée.


Très bon   16/20
par Abe-sapien


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
186 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?