Patti Smith

Wave

Wave

 Label :     Arista 
 Sortie :    samedi 19 mai 1979 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Easter et son single "Because The Nigt" offrit le succès grand public à la new-yorkaise androgyne en l'année 78. Bien décidée à ne pas froisser cette audience multipliée, Patti Smith leur offre un an plus tard un Wave ostensiblement mainstream.
Le complice de ce glissement FM s'appelle Todd Rundgren. L'américain fantasque signe là sans doute une de ses productions les plus faiblardes annihilant la rugosité punk des débuts de la demoiselle qui, certes il est vrai, s'était doucement estompée d'album en album. Enfin s'il n'y avait que ça...
A vrai dire, ce quatrième opus commence plutôt sur une pente ascendante. "Frederick" malgré ses airs de ballades sirupeuses à la Billy Joel est ma foi fort sympathique un samedi pluvieux, l'humeur branchée en mode nostalgie. Dédiée à son futur époux, Fred 'Sonic' Smith (légendaire guitariste du MC5), cette première mise en bouche est tout de même assez fade en comparaison de la sublime "Dancing Barefoot" qui suit. Plus tard massacrée par U2 et divinisée par les Feelies, cette chanson à l'aura mystique est probablement ce que la poétesse a fait de mieux au cours de son existence déjà très longue à l'heure où je vous parle. Après un tel moment de grâce, en apesanteur, la dégringolade apparaît vertigineuse. Pas tout de suite, un dernier bon moment avec une reprise pêchue des Byrds, "So You Want To Be (A Rock'n'Roll Star)", et Patti Smith chute la tête la première dans ces travers inavouables: grandiloquence ridicule et emphase pompière. Si vous n'avez aucune envie de vous suicider à l'écoute de "Seven Ways Of Going", engagez-vous dans les forces spéciales, ils ont besoin de gens comme vous. On sauvera pour l'honneur de ce marasme horripilant la très Television "Citizen Ship".
Le succès fut moindre que pour Easter, mais il demeura autour d'une Patti Smith en grosse perte d'inspiration. Sans doute déjà la tête ailleurs. Se mariant bientôt avec Fred Smith, Patti Smith allait se retirer de la scène durant une quasi-décennie pour vivre sa vie de non-rock star. Vu ce médiocre Wave, une sage décision.


Insipide   7/20
par Sirius


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
186 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused