The Television Personalities

Part Time Punks: The Very Best Of Television Personalities

Part Time Punks: The Very Best Of Television Personalities

 Label :     Cherry Red 
 Sortie :    mardi 07 septembre 1999 
 Format :  Compilation / CD   

Il y a pas mal de compilations des Television Personalities, mais la meilleure est sans doute celle-ci. Part Time Punks: The Very Best Of Television Personalities regroupe 22 chansons allant des premiers singles du groupe à l'album Privilege. Oui, bien que paru en 1999, ce best-of fait l'impasse sur Closer To God et I Was A Mod Before You Was A Mod.
L'album débute par le single historique paru en janvier 1978,"14th floor", inventant ainsi la pop lo-fi. Le groupe, qui n'est encore qu'une bande de potes de lycée, s'appelle les O Level. Mais après avoir envoyé le single à John Peel en renommant chaque membre du groupe par des noms de célébrités télés, le groupe devint les Television Personalities. C'est d'ailleurs, comme ce fut le cas pour une bonne centaine de groupes, John Peel qui usa de son influence pour lancer leur carrière. Contrat en poche avec Rough Trade, les Television Personalities font represser leur premier EP Where's Bill Grundy Now ? qui contient à ce jour leur seul vrai hit "Part Time Punks". En 1978, Dan Treacy est déjà très clairvoyant sur ce qui est devenu une mode et a engendré ces 'punks à mi-temps': 'They play their records very loud They pogo in the bedroom In front of the mirror But only when their mum's gone out'. Mais ce qui retient le plus l'attention aujourd'hui, c'est bien la chanson-titre "Where's Bill Grundy Now ?" (Bill Grundy étant le présentateur de la BBC viré après un passage houleux des Sex Pistols dans son émission), premier chef-d'oeuvre absolu des Television Personalities et probablement une des 10 meilleurs chansons de la période post-punk. 3 titres indispensables donc, et qui donne le ton à cette compilation.
Part Time Punks est parsemé de faces B ou autres raretés biens choisies. Notamment le grandiose "King And Country", véritable "Interstellar Overdrive" punk-rock. A propos de Pink Floyd, on retiendra surtout "I Know Where Syd Barrett Lives" tiré de leur premier album, qui leur vaudra une première partie de David Gilmour (ils se feront viré de la tournée après cet unique et vraisemblalement très mauvais concert...). Avec 5 chansons, And Don't The Kids Love It se taille la part du lion sur cette compile. Un tout petit peu désiquilibré certes, mais en même temps, c'est Dan Treacy qui a choisit lui-même le tracklisting alors... Alors on a le droit à trois titres de Mummy Your Not Watching Me dont le superbe "If I Coul Write Poetry" et son mur de son qui noie la voix déjà très fragile de Dan Treacy. Les Televsion Personalities après avoir mis un pied dans l'univers psyché, y plonge carrément avec ce deuxième album. Contraste saisissant avec la noirceur de The Painted Word. Là aussi 3 morceaux, dont le très velvetien et d'ailleurs pas si sombre, "Stop And Smell The Roses". Privilege, dernier album représenté ici, n'a le droit qu'à 2 chansons dont bien évidemment le single "Salvador Dali's Garden Party".
Malgré quelques omissions, Part Time Punks est hautement recommandable à tous ceux qui voudraient découvrir ce groupe culte qui influença bon nombre d'artistes ou de groupes, sans jamais connaître le succès populaire. A noter que c'est un de leurs premiers fans, Alan Mcgee, fondateur du label Creation Records (Jesus & Mary Chain, Teenage Fan Club, My Bloody Valentine...) qui signe les notes de pochette.


Très bon   16/20
par Sirius


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
375 invités et 2 membres
Thebluegoose
Toitouvrant
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :