King Crimson

Deja VROOM

Deja VROOM

 Label :     Discipline Global Mobile 
 Sortie :    1999 
 Format :  Live / DVD   

On y revient...
Le DVD parfait n'existe pas encore mais là on a quand même un peu l'eau à la bouche avec les 5 minutes du morceau "VROOM VROOM" qui ouvre la séance : 7 cameras une pour le 'main angle' plus la possibilité de suivre le travail de chaque intervenant avec le son de son instrument qui se place en premier plan, vraiment magique mais cette prouesse ne sera pas renouvelé ici (shit shit dommage) même si quelques titres permettent de visionner d'autres angles.
Ce DVD (double face) de KC sorti en 1999 immortalise l'expérience unique du double trio : 2 batteries, 2 bassistes, 2 guitaristes... C'est en fait le groupe qui osa Discipline + 2 petits nouveaux : le dur de la frappe Pat Mastelotto et l'alien Trey Gunn aux basses apocalyptiques (Warr guitar ou Touch guitar).
Sur l'estrade des batteurs, à gauche Pat, le nouveau, à droite Bill, l'ancien, au centre une légende vivante, Robert Fripp et sa guitare tordue assis sur son tabouret fétiche.
Plus bas, à gauche Trey, le nouveau, à droite Tony, l'ancien (qui hante pas mal de choses depuis le Berlin de Lou Reed) voilà pour les basses, au centre Adrian Belew, guitare déjantée et chant.
KC revisite ici son répertoire années 70 et 80 et nous fait la quasi intégralité de l'album studio Thrak avec le sourire aux lèvres : profitons-en pour se faire une idée de ce que jouer veut dire... DVD de musiciens pour musiciens, cette chose ronde permet d'apprécier une technique sans égale au service d'une musique sans égale elle aussi, jouée avec humour & complicité dans une osmose qui va en mettre plein les oreilles, en passant des 'chansonnettes' atomisées que sont "Three of...", "Dinosaur" ou "Sex Sleep"... aux morceaux de bravoures, orgies incandescentes, que sont "VROOM", "Lark's Tongue II" ou "Red".
"Circular Improv" qui débute le set permet aux 6 zicos de baliser le terrain sur les Frippertronics, les boucles de guitare de Fripp, d'entrée ça vole haut, petit hors d'oeuvre improvisé avant le décollage.
"VROOOM VROOOM" et ses 7 cameras : Sans compter l'angle general 6 fois 5 minutes ça dégage déjà une bonne demi-heure relaxante a étudier/voir le boulot de chacun sur ce titre :
- concentration habituelle de Fripp qui du haut de l'estrade air pincé et sourires avares, inexistants dirais-je, semble surveiller ses ouailles genre 'il faut que rien ne dépasse' la vitesse et la précision d'exécution évidente caution pour ces morceaux parfaitement injouables pour le commun des mortels alors que plus bas.
- Belew dansant sur sa strato nous sort des barrissements iconoclastes, des arpéges explosés à coups de poing sur sa guitare, se retournant parfois le visage radieux vers le maître haut perché et ça le fait sourire, le Robert, ça le fait sourire et il semble lui rétorquer 'Vas-y petit déchaîne toi !'
- Brudford en costard cravate 'je ne fais que passer' avec sa dizaine de pads électroniques au milieu de sa batterie-jouet se MAAAAAARRE, il a, enfin, les coudées franches pour s'amuser un peu et ça se voit puisque son collègue aux innombrables fûts peut assurer même si le partage n'est pas flagrant entre les 2 bonhommes (qui fait quoi ?).
- Mastelotto semble ravi d'être là et sa frappe surpuissante inaugure une nouvelle ère pour le King.
- Tony Levin oeuvre au Stick et à la Music Man, avec parfois ces baguettes fixées au bout des doigts qui transforme sa 5 cordes en percus, ces Funk Fingers dont il revendique la paternité et se dit sûrement en voyant son jeune collègue bassiste que la relève est bien assurée.
- Trey Gunn, lui, est dans sa bulle tricotant des choses étonnantes avec tous les doigts sur la touche très large de son instrument comme si jouer cette zic-là semblait la chose la plus naturelle du monde.
C'est, bien sûr, un régal de VOIR le duo de batterie "B'Boom" ou l'apoplectique "Indiscipline" joués par ces bonhommes qui peuvent TOUT se permettre.
Un bonus AUDIO stupéfiant aussi : vous pourrez réaliser vous-même votre version exclusive du fameux "21 Century Schizoid Man", en combinant à loisir des enregistrements de 1969, 1971, 1974 ou... 1996 ! Quatre formations différentes pour quatre sections rythmiques différentes, quatre chants différents et quatre soli différents... Qui se combinent en un synchronisme parfait, quelle que soit l'époque et selon votre bon vouloir. Adrian BELEW chantant en même temps que Michael GILES joue de la batterie ?!? Etonnant, non ?
En 2eme vrai bonus, l'ami Fripp nous gratifie aussi d'une quantité d'informations très intéressantes sur l'histoire du groupe, les musiciens qui ont joués tout ça et son bras de fer avec l'industrie discographique pour faire publier son travail.
Un DVD un peut court en fait car 1h30 de concert de cette classe (sans les multi-angles) on aimerait que cela dure 6 ou 7 plombes... mais heureusement KC nous a régalé de 4 autres concerts en image sur 2 autres DVD. Pour les amoureux c'est évident... mais au prix ou sont les concerts de nos jours l'investissement dans ces images qui bougent reste d'une Exceptionnelle douceur.


Exceptionnel ! !   19/20
par Raoul vigil


  Tracklist du DVD :

Part One
Circular Improv
VROOOM VROOOM
Frame By Frame
Dinosaur
One Time
Red
B'BOOM
THRAK
Matte Kudasai

Part Two
Three Of A Perfect Pair
VROOOM
Coda : Marine 475
Sex Sleep Eat Drink Dream
Elephant Talk
Indiscipline
The Talking Drum
Larks' Tongues In Aspic Part II
People
Walking On Air


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
172 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused