Melt Banana

Cell-Scape

Cell-Scape

 Label :     A-Zap 
 Sortie :    mardi 01 juillet 2003 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Avec Cell-Scape et sa pochette hideuse, voilà désormais près de 10 ans que Melt Banana assène à son public une noise hystérique jouée sans fioriture, et les Japonais n'ont manifestement sûrement pas envie de changer leur fusil d'épaule ! Cependant, ici, ils vont se permettre certaines nouveautés...

Si Teeny Shiny annonçait un léger virage dans le rock de nos adeptes de bananes fondues, Cell-Scape nous dévoile un groupe assumant totalement son désir d'évolution et qui s'inscrit ainsi parfaitement dans la continuité de son prédécesseur. Ici, l'électro a définitivement trouvé sa place, preuve en est avec "Phantasmagoria" et "Outro For Cell-Scape" notamment, et s'intègre peu à peu dans chacun des morceaux pour en devenir un ingrédient important et efficace. Pour autant, Agata n'en oublie évidemment pas de faire crisser sa guitare à grand coup de larsens ou de riffs toujours aussi barrés, sur ce fond rythmique ultra-speedé devenu coutumier.
Cependant, Melt Banana semble se ranger quelque peu: les titres se rallongent (hormis le morceau instrumental d'introduction, aucun titre ne dure moins de 2 minutes 30 – du jamais vu chez les le gang japonais), et sont présentés dans des versions devenues presque "traditionnelles", c'est-à-dire s'organisant autour d'un schéma intro-couplet-refrain-couplet... Ce qui était inconcevable quelques années auparavant prend donc forme ici. Mais attention: Cell-Scape est bien signé "Melt Banana" ! Alors si cet album est quelque part la vision que Melt Banana peut avoir de la pop, ici les décharges de décibels sont toujours aussi légions, et les accélérations toujours aussi jouissives, soutenant la voix plus juste (dommage ?) d'albums en albums de Yasuko O..

Encore une fois, Melt Banana ne se pose pas de questions, et c'est tant mieux ! Le combo expérimente de nouvelles choses, varie son répertoire jusqu'à en devenir pus facile d'accès (?). Et puis, ils nous gratifient d'un formidable et ensoleillé "If It Is The Deep Sea, I Can See You There" exquis par la fraîcheur qu'il dégage et qui nous rappelle que Melt Banana aime à s'autoriser toutes les audaces comme celle de reprendre du Beach Boys en live.
Cell-Scape est un album de pop... Mais lorsque cette pop est signée Melt Banana, elle n'a jamais sans doute été aussi brute de décoffrage !


Sympa   14/20
par X_Jpbowersock


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
163 invités et 1 membre :
X_Lok
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...