Eagles Of Death Metal

Death By Sexy

Death By Sexy

 Label :     Downtown 
 Sortie :    mardi 11 avril 2006 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Depuis la parution du premier album en 2004, il a toujours été difficile de voir Eagles Of Death Metal, un des side-projects de Josh Homme, autrement qu'une parodie volontaire de Queens Of The Stone Age. Cela se confirme pour ce Death By Sexy, puisque Homme donc, mais aussi Van Leeuwen, Johannes, Castillo (autrement dit tout QOTSA) sont de la partie. C'est encore plus dur quand on sait que la grande majorité du gratin de Lullabies To Paralyse a répondu présent : Jack Black, Brody Dalle, Mark Lanegan, Dave Catching... et davantage lorsqu'on se rappelle que le frontman Hughes y était le fameux flûtiste à la stache improbable. Il va sans dire que la production comme l'objet finit donne des airs de déjà-vu...
Un nom de groupe ironique, une pochette qui pique les yeux, un ramasse-miette toujours aussi énigmatique, un premier titre ("I Want You So Hard") clin d'oeil au premier du précédent Peace Love Death Metal ("I Only Want You")... sont autant de prétextes à Homme pour faire du live derrière les fûts (en binôme avec l'ex-Hole Samantha Malhoney), et à tous les autres pour à nouveau jammer tout au long de cette usine à riffs basiques pour un rock'n'roll des plus commun : "I Gotta Feeling" n'est-il pas un plagiat de QOSTA parmi d'autres ("Eagles Goth") ? "Chase The Devil" du sous-Blues Explosion ? "Bag O'Miracles" un exercice de style sixties évident ? C'est finalement une nouvelle fois un flagrant délit de blagounette auquel nous assistons, ici si bien enrobé par la bande de Homme qu'on y verrait volontiers leur compil' d'outtakes. Les puristes de QOTSA comme les amateurs de rock tendance et bien basique vont kiffer la vibe, ceux qui veulent gratter un peu plus profond trouveront à redire : Pas de quoi dégueuler, pas de quoi encenser non plus, et on finit toujours par pardonner à la bonne humeur et l'humour.
Comme une blague bien pourrie qu'on ne se lasse pas de raconter, au bout d'un moment ça va forcément saouler les autres mais c'est justement le but, et c'est ça qui fait marrer.


Pas mal   13/20
par X_YoB


 Moyenne 14.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 11 mai 2006 à 15 h 56

Le voilà enfin... Le second album des Eagles Of Death Metal ! Death By Sexy... tout un programme !
Pour ce second essais le line-up a légèrement changé : Dave ‘Davey Jo' Catching prend la place de Tommy Van Hamel tandis que Brian 'Big Hands' O'Connor est recruté en tant que bassiste. Jack Black (back vocals), Brody Dalle-Homme, Joey Castillo (drums) etc... ont participé à l'enregistrement de l'album... sans oublier l'homme le plus sexy : Jesse 'The Devil' Hugues !!!

Après le coup de fraîcheur du premier album, j'attendais impatiemment cette suite en me posant des tonnes de questions : vont-ils être orignaux ? Vont-ils refaire le même album ? Est-ce qu'ils vont conserver cet humour décalé du premier album ? Bref autant de doutes qui plannait avant la sortie de Death By Sexy.

Lorsque j'écoute pour la première fois la galette, un peu de déception m'envahit. Tout d'abord "I Want You So Hard" n'est pas une mauvaise chanson en soi, mais reprendre exactement le même riff (seule la rythmique est changée) que leur plus grand tube (à savoir "I Only Want You" sur l'album précédent) est un peu minimaliste. La surprise vient surtout du son général de l'album. Il est beaucoup plus pro que sur l'album précédent. Les Eagles ont abandonné un peu leur image de petit groupe marrant pour devenir un VRAI groupe à part entière. Le groupe a perdu un peu de son charme originel. Quand on réécoute l'album et qu'on a accepté ce changement ça passe beaucoup mieux. Des chansons comme "Cherry Cola" ou "Chase The Devil" sont des tubes en puissance. L'humour n'est plus dans le look du groupe mais davantage dans les paroles (encore plus qu'avant si c'est possible). Rien que la chanson qui parle de l'idylle de Josh Homme et Brody Dalle est à mourir de rire ("The Ballad Of Queen Bee And Baby Duck" dont le titre n'est pas sans rappeler un certain "The Ballad Of John And Yoko"... mais si ...). Les Eagles se moquent de l'avis des gens et des gens eux même, surtout à l'intérieur de leur propre groupe.

Bref la phase de découverte est plus longue qu'avant. Mais au final cet album est très différent du précédent et ne peut pas vraiment y être comparé. Si c'est ça être condamné à mourir pour être trop sexy... je signe tout de suite !
Très bon   16/20







Recherche avancée
En ligne
296 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les Pochettes de disques, elles vous font quel effet ?