Eagles Of Death Metal

Paris [Nouveau Casino] - mardi 27 janvier 2009

Viendra ? Viendra pas ? Il y a encore quelques mois, le réel intérêt d'un concert des Eagles Of Death Metal résidait dans l'éventuelle présence Josh Homme, intermittent du groupe.

Une fois n'est pas coutume, on pourra saluer l'honnête prestation des Elderberries en ouverture. Pas de quoi sauter au plafond, mais quelques morceaux assez sympas.

Le plafond, justement, on se le réserve pour la suite. Pas de grand rouquin avec une chemise à carreaux ce soir là. Côté guest, on se "consolera" avec la présence de Joey Castillo des mêmes Queens Of The Stone Age à la batterie. L'ambiance est surchauffée mais bon enfant, si on fait abstraction des éternels quelques lourdeaux savamment beurrés. Le groupe arrive, les filles hurlent à la mort pour Jesse Hugues et son t-shirt rose très saillant, les mecs beuglent et c'est parti pour 1h30 de rock basique et festif.
Il s'agit de la première date de la tournée du groupe, mais la structure très simple des chansons a l'avantage de ne pas avoir besoin de plusieurs dates pour que celles-ci soient bien rôdées. Côté musiciens, Castillo se retrouve avec des rythmes beaucoup plus simples que ceux des Queens Of The Stone Age, Brian O'Connor est aussi massif que le son de sa basse (et a des mains à faire passer Hulk pour un Minipouss), Dave Catching, sorte de Boy George Punk, assure ses parties de guitare, tandis que Jesse Hughes arbore Ray-Ban, moustache et pas de dance de toutes sortes. Le groupe semble étonnamment surpris par l'accueil du public, et du coup, Jesse n'hésite pas à parler avec les gens du 1er rang, voire même avec ceux qui montent sur scène.
Concernant les chansons, il faut bien reconnaître qu'elles ont tendance à se ressembler. "Stuck In The Middle With You", "Secret Plans", "I Only Want You", "Boys Bad News", et le tubesque "Wanna Be In L.A." tirent leur épingle du jeu pour la première partie.
Jesse donc le rappel en solo sur 2 morceaux, puis est rejoint par ses acolytes. Le groupe aura modifié la setlist pour jouer le plus longtemps possible, et terminer par une monumentale version de "Speaking In Tongues". Ils n'auront de cesse ensuite de saluer, serrer les mains des premiers rangs et remercier le public, comme si la pression qu'ils avaient pu avoir pour cette première date s'évacuait d'un coup.
Petit regret sur l'absence de "I'm Your Torpedo".

Je dois bien reconnaître que je trouve le répertoire du groupe plutôt limité, mais que ça fait plaisir de voir un groupe et son public dans une petite salle pour passer du bon temps, rien que du bon temps, à sourire aux conneries du chanteur, à trouver n'importe quel riff génial.

Viendra ? Viendra pas ? On parlait de qui là au fait ?


Très bon   16/20
par Francislalanne


  Setlist :

I Only Want You
Don't Speak (Came To Make Bang!)
Bad Dream Mama
Heart On
Now I'm A Fool
So Easy
English Girl
Secret Plans
Already Died
Stuck In The Middle With You
Wanna Be In L.A.
Move In The Night
Anything 'cept
Whorehoppin'
Boys Bad News

Midnight Creeper
Bag'o Miracles
Cherry Cola
???
Beat on the Brat
???
Speaking in Tongues


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
94 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :