Björk

Telegram

Telegram

 Label :     One Little Indian 
 Sortie :    1996 
 Format :  Compilation / CD  Vinyle  K7 Audio   

"Telegram" est un album de remixes de titres tirés de "Post". Sorti 1 an après le second album de Björk, il regroupe 10 titres, dont un inédit.
Ca commence avec "Possibly Maybe (Lucy Mix)", à la tension étrange et au groove bizarre, suivi de "Hyper-Ballad (Brodski Quartet Version)" magnifique d'émotions toutes en montée de cordes et de voix. Puis "Enjoy (Further Over The Edge Mix)" est martelant et malsain. "My Spine" est une magnifique ballade de jazz tibétain, tandis que "I Miss You (Dobie's Rub Part One - Sunshine Mix)" se rapproche d'un (tr)hip-hop pas top. Puis "Isobel (Deodato Mix)" est assez semblable à l'original, alors que "You've Been Flirting Again (Flirt Is A Promise Mix)" devient une flamboyante comptine à la noirceur inquiétante mais à la douceur rassurante. Puis "Cover Me (Dillinja Mix)" est énorme de groove tendu et d'efficacité émotionnelle dynamique, et "Army Of Me (Massey Mix)" est efficace de groovy-trash technoïde. Enfin, "Headphones (Mika Vaionio Remix)" est envoûtante, entre groove aquatique mystérieux et beats intra-utérins nerveux mais apaisants.
Björk STOP "Telegram" ? STOP Du tout bon STOP


Très bon   16/20
par X_Shape104


  Quelques titres de "Telegram" étaient déjà sortis sur divers maxis.


 Moyenne 16.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 02 août 2005 à 14 h 10

A tous les fans de Björk, aux inconditionnels de "Post", aux admirateurs de remix : courrez vous procurer "Telegram", un album remettant à neuf le dernier chef d'œuvre de la chanteuse. Assurément, vous serez exaltés par la richesse musicale de cette composition.
Aux autres : le même conseil. Ce n'est en aucun cas un album commercial, dédié à renflouer le capital financier de l'Islandaise, mais plutôt un très beau ‘merci' –tous les signes de reconnaissance sont magnifiques!- de Björk à tous ses collaborateurs.
"Telegram" est en fait la signature de tous les remixeurs et de Björk réunis, bref, de tous ceux qui ont contribué aux succès des géniaux "Debut" et "Post". Et cette griffe est en elle-même une sorte de beauté calligraphiée. Une griffe faite de techno enchanteresse ( "Possibly Maybe", "I Miss You"), d'un hardcore excitant ( "Enjoy"), d'envolées de cordes ("Hyperballad"), de drum'n'bass-trip hop ("Cover Me").

"Telegram" est sorti pendant une année difficile pour Björk : le drame de Bangkok, les crises avec Goldie -son compagnon de l'époque- sont quelques exemples d'évènements difficiles à encaisser. Ainsi, "Telegram" est un symbole de renouveau. C'est une belle renaissance qui nous offrira, un an plus tard, le très abouti "Homogenic".

En plus d'être le coup de fouet qui a réveillé le talent de la virtuose, cet album est la peinture des relations qu'entretient Björk. C'est donc une jolie image d'admiration mutuelle. Il serait bête de fermer les yeux sur "Telegram". Ecarquillons-les.
Très bon   16/20







Recherche avancée
En ligne
178 invités et 4 membres
Francislalanne
El rodeo
Ben147
Zebulon
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard