At The Drive-In

El Gran Orgo

El Gran Orgo

 Label :     One Foot 
 Sortie :    septembre 1997 
 Format :  Maxi / CD   

Le pressage original fut épuisé au bout de trois jours... On se dit qu'il ne devait pas y en avoir beaucoup !

Plus sérieusement, ce dernier EP de At The Drive-in avant sa sortie du succès underground n'a rien d'extraordinaire dans la mesure où dans ce temps-là, des productions semblables nous sortait par les trous de nez par paquets de douze. Bien plus abouti que Acrobatic Tenement, les 7 titres n'ont pourtant rien d'exceptionnels, mais force est de constater que la révolution est en marche. Si les lignes directrices de "Give It A Name", "Honest To A Fault" et la dernière piste recrachent du punk pour le skateur fan de Millencolin, "Winter Month Novelty", "Picket Fence Cartel" et "Speechless" laisse entrevoir le hardcore raffiné de In/Casino/Out où la mélodie et les hurlements font bon ménage. Bien que la voix de Bixler paraisse encore le plus souvent désagréable à l'oreille et que le son ne soit pas encore très fin, certains s'étonneront probablement de s'éprendre d'affection pour cette oeuvre des plus commune. Probablement la personnalité des garçons derrière les instrus, un coup de nostalgie pour un groupe qui se cherchait encore...

Pas d'inquiétude, la prochaine sera la bonne, à croire que le talent poussera en même temps que la coupe afro.


Passable   11/20
par X_YoB


 Moyenne 13.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 15 février 2006 à 16 h 31

Concentré pur de rage et d'énergie punk-rock, El Gran Orgo apparaît plus comme la suite de Acrobatic Tenement que comme l'annonce de In/Casino/out. Portés par la détermination vocale de Cerdic Bixler, occasionnellement épaulé par les hurlements furieux du guitariste Jim Ward, ces six titres, s'ils ne témoignent pas du réel potentiel du groupe et ne laissent pas présager de la richesse des réalisations à suivre, s'appuient sur une efficacité redoutable à défaut d'une grande inventivité. Si le son n'est pas très propre, les titres, eux, s'enchaînent parfaitement ne laissant pratiquement de répit depuis l'enthousiaste "Give it a name" au puissant et noir "Speechless". Je mettrai une mention spéciale à "Honest to a fault" qui est pour moi le meilleur titre punk d'At the Drive-in, alliant simplicité d'intention et vitesse d'exécution.
Comme chez beaucoup de grands écrivains, ce qui est intéressant dans cette "œuvre de jeunesse" c'est cette fougue, certes un peu brouillonne, et cette envie qui font oublier le manque de maîtrise et d'application d'un ensemble qui n'a pas atteint sa maturité mais qui finira par frapper un grand coup.
Bon   15/20







Recherche avancée
En ligne
143 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :