At The Drive-In

Vaya

Vaya

 Label :     Fearless 
 Sortie :    mardi 27 juillet 1999 
 Format :  Mini Album / CD   

Cet EP 7 titres des Texans est un peu comme le calme avant la tempête: On sent que quelque chose se prépare, que quelque chose va arriver et qu'on ne pourra pas y échapper...
Sortit un an avant leur Relationship Of Command, les morceaux de ce mini opus Vaya n'aurait pas dépareillés sur le fameux album du nouveau rock de l'an 2000 malgré qu'ils paraissent plus riches et expérimentaux (plans tordus, samples discrets, effets et percus...).
L'intro toute en finesse de"Rascuache" en est l'essence même, comme pour annoncer une grosse tarte dans la gueule par une balayette, on ne s'y attend pas.
Nerveux, rageur, fin, mélodique... Tout les morceaux sont des grosses gaufres bien grasses, c'est bien remplit et y'en a partout. "Rascuache" donc, sublime, "Proxima Centauri" dont les crescendos n'existent pas pour rien grace au chanteur enragé. "Heliotrope" va droit au but, "Metronome Arthritis" est d'une atmosphère très pesante (et mélancolique vers la fin), tandis que "Ursa Minor" et "300MHz" me font personnellement penser à un univers tout droit sortit du jeu Doom. "198d", faussement calme (cf. 1ère phrase), clôture se petit bordel comme une berceuse paraissant nous fredonner : ‘mieux vaut se reposer, car le son de demain sera costaud'.


Exceptionnel ! !   19/20
par X_YoB


 Moyenne 19.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 21 mars 2006 à 16 h 35

Rien à jeter en effet dans cet EP sorti entre In/Casino/Out et Relationship Of Command. On trouve là 7 morceaux d'une efficacité et d'une puissance hors norme.
Dès les premières mesures de ‘Rascuache' le gang d'El Paso nous propose des rythmiques énervées, des jeux de guitare époustouflants et des mélodies captivantes. Rien ne semble laissé au hasard et chacun des titres nous prouve à quel point les texans font déjà preuve d'originalité et de finesse dans le son et l'écriture. Inconditionnelle du chant de Cedric Bixler, chacun des titres lui permet de nous montrer l'étendu de son registre : tantôt mélancolique, rageur ou doux. Lui seul sait monter en puissance de cette manière ou faire des vocalismes un peu bizarres comme sur ‘300 Mhz'.
Vaya reste un album de référence dans la carrière de At-The Drive In, nous prouvant à quel point ce groupe était doué et novateur.
Exceptionnel ! !   19/20







Recherche avancée
En ligne
152 invités et 1 membre :
Dale
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?