At The Drive-In

Alfaro Vive, Carajo !

Alfaro Vive, Carajo !

 Label :     Western Breed 
 Sortie :    1995 
 Format :  Maxi / CD  Vinyle   

Ce maxi est extrêmement frustrant. D'une part parce qu'il est difficile de mettre la main dessus, la notoriété d'At The Drive-in ayant été à retardement, ses vieilleries discographiques ont du mal à se laisser capturer. D'autre part parce qu'il s'agit encore d'un essai sorti trop tôt, au point d'en être incompréhensible.
Le problème avec Alfaro Vive, Carajo !, c'est qu'il dévoile un anachronisme dans l'historique du groupe: Ces cinq titres sont à la base un grand pas en avant pour le groupe, le début d'une grosse tarte dans la face des amateurs de post-punk naissant. Cependant la production est toujours aussi pourrie, les arrangements mal fichus, le chant et les choeurs insupportables, la musique trop loin de Vaya ou Relationship Of Command avec un goût d'inachevé. Alors l'intention des compositions a beau être autant intéressante que puissante, les guitares ont beau casser la baraque et la tendance sous-Fugazi (évidente sur "Instigate The Role") ne pas déplaire, on ne s'y fait pas. Surtout lorsqu'on constate que Acrobatic Tenement, le véritable premier album qui suit, et l'EP plus diffusé que fut El Gran Orgo, la tambouille paraît limite régresser dans l'écriture et l'angle du style. A l'instar de leur split en 2001, ils ont du tous se perdre dans leurs changements d'effectifs ou prises de becs, et le projet en a subi l'érosion en conséquences au fil du temps.
Franchement : In/Casino/Out, Vaya et Relationship Of Command suffisent: inutile de farfouiller. Prenez cela comme une réaction post-mortem de ma part, le groupe s'étant séparé, on a comme l'impression qu'on ne peut que se faire du mal en cherchant plus loin. Bouh...


Très mauvais   4/20
par X_YoB


 Moyenne 7.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 09 mai 2006 à 09 h 05

Houla très cher YoB comme je te trouve sévère et même injustement sévère avec ce EP de At The Drive-In. Pourtant, je suis dans l'ensemble d'accord avec tes différents postulats : une production assez décevante, un style qui se perd un peu dans tous les sens, des chants limites frisant parfois l'amateurisme .... MAIS il faut se replacer dans le contexte de l'époque et ne pas juger ce EP en le comparant avec tout le reste de la discographie du groupe, il s'agit là d'une démo 5 titres en préambule à Acrobatic Tenement . Je préfère voir là le tâtonnement d'un groupe à trouver ce qui sera sa véritable voie, avec des arrangements laborieux mais qui donnent un côté touchant à l'ensemble. Ecouter ce EP permet de deviner, en gratouillant un peu en profondeur, ce que sera ATD-I et moi j'en retiens surtout qu'il y a déjà cette pèche, ces guitares furieuses, cette voix déjà particulière de Cédric Bixler et cette puissance qui ne quittera jamais le groupe. Ce EP s'écoute gentiment, il ne faut pas exagérer : ce n'est pas très mauvais, il faut savoir être indulgent. Il y a quand même de bonnes choses à la base mais mal présentées dans l'interprétaion et la production certes. Du coup, j'encourage tout de même les fans du groupe à aller jeter une oreille même si ce n'est certainement pas un EP qu'on va garder précieusement au fin fond de son ordinateur ou de sa discothèque.
Moyen   10/20







Recherche avancée
En ligne
256 invités et 1 membre :
Pab
Au hasard Balthazar
Sondages
À quoi te fait penser le design actuel du site?