Arab Strap

The Last Romance

The Last Romance

 Label :     Chemikal Underground 
 Sortie :    lundi 17 octobre 2005 
 Format :  Album / CD   

Dix ans de carrière, une sacrée bonne poignée d'albums sans aucun mauvais disque, et Arab Strap continue de nous sortir de la bonne musique ... et personne ne s'en plaindra !

Le temps ne semble pas avoir de prise sur eux, les voix sont toujours sombres et en harmonie avec la musique, il y a toujours cette sorte de désenchantement ; c'est toujours le même groupe.
Intimiste sur "Chant In Amsterdam, Winter 2003" où on a le droit à une magnifique superposition de voix, parfois plus rock et plus mélodieux, les chansons de The Last Romance sont toutes de bonne qualité et scotchent du début à la fin.
Beaucoup moins sombre que Philophobia, les écossais n'hésitent plus à se lancer dans des morceaux plus rock : "Don't Ask Me To Dance" et sa mélodie virevoltante, les basses de "Stink", ou le fabuleux titre "Dream Sequence", montrent bien une certaine évolution dans leur musique.
Un disque qui à de fortes chances de tourner pendant longtemps dans nos platines. A acheter les yeux fermés.


Parfait   17/20
par Mozz


 Moyenne 17.33/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 27 janvier 2006 à 22 h 25

2005 : Année Middleton. Quelques mois seulement après son magnifique Into The Woods sortait donc le très beau The Last Romance, cette fois-ci avec son indécrottable acolyte Moffat.
Court, le disque sent l'urgence et dévoile une énergie dont on ne pensait pas le duo capable. Les rythmes sont enlevés, et on surprend même quelques plages de bruit (voir la fin de "Don't Ask Me To Dance", "(If There's) No Hope For Us" et "Speed Date") ; mais surtout, surtout, Moffat se montre optimiste le temps de quelques titres lumineux, avec en tête le formidable "There Is No Ending" et ses paroles au second degré décapant.
A noter aussi l'absence totale de beats electro asthéniques, marque de fabrique du combo il y a encore peu, supplantés ici par des parties de batterie inspirées.
A écouter The Last Romance, on se dit que c'est l'album le plus aventureux du duo (dans la mesure où ils y montrent une facette inédite), alors qu'il s'agit en fait de son album le plus séduisant, adjectif qui semblait pourtant devoir être banni du vocabulaire des écossais.

Que les adeptes se rassurent cependant : The Last Romance, bien que détonant dans la discographie du groupe, n'en est pas moins riche musicalement et textuellement (Moffat y est particulièrement en verve). Et il ne fait aucun pli que vous serez vous aussi, séduit par ce nouveau visage ; parce qu'il est incroyablement humain, une fois de plus.
Parfait   17/20



Posté le 11 mars 2006 à 18 h 40

Avant même de le mettre sur la platine, on sait que ce nouveau album d'Arab Strap sera bon, tant les écossais ne nous ont jamais déçu de disque en disque. Et ce pressentiment ne tarde pas à se confirmer, de morceau en morceau.
Des mélodies sublimes, des prises de risque toujours contrôlées, une voix sourde toujours sublime ("Confession Oh A Big Brother", "Come Round And Love Me") et dont on peut remarqué la parfaite évolution depuis Philophobia, et des textes toujours aussi justes.
Si Arab Strap ne donne jamais dans la démesure, la maîtrise de son art laisse pantois, même lorsque le groupe s'essaie à une pop un peu plus légère, soutenue par une voix féminine ("No Hope For Us").
Arab Strap continue d'avancer, d'enticher sa pop crade et décousue de mille enchantements mélodieux. Toujours aussi juste, Arab Strap nous offre un disque absolument génial...
Excellent !   18/20







Recherche avancée
En ligne
169 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les concours sur XSilence, vous en pensez quoi?