Girls Against Boys

Cruise Yourself

Cruise Yourself

 Label :     Touch And Go 
 Sortie :    septembre 1994 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Troisième album de Girls Against Boys, Cruise Yourself est une vraie petite bombe d'énergie glauque. Et oui ! GVSB réalise donc, avec Cruise Yourself, un album puissant, aux onze titres de groove noir, de force rageuse, de dynamisme angoissant. On notera des chansons ÉNORMES telles (entre autres !) "Kill The Sexplayer", ou encore "Psychic Know-How". Rythmes effrénés ou martelants, basses énormes, guitares laminantes, chant rauque, choeurs surprenants, claviers entêtants, et toujours un son ultra puissant pour des morceaux ultra puissants. Un album ultra puissant.


Parfait   17/20
par X_Shape104


  En écoute : https://girlsagainstboys.bandcamp.com/album/cruise-yourself


 Moyenne 18.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 26 octobre 2005 à 16 h 28

Quand Cruise Yourself s'établit comme troisième album du groupe, il confirme surtout tous les espoirs placés après Venus Luxure No1 Baby qui était quand même le premier véritable coup de maître des New-Yorkais. Si à l'heure actuelle, on peut malheureusement supposer que You can't Fight What You Can't See sera la dernière fabrique du groupe, Cruise Yourself fait partie des trois meilleurs albums de la bande à Scott McCloud, en compagnie de son prédécesseur, et de l'apothéose menée par son successeur House Of GvsB.

D'ailleurs, n'est-ce tout simplement pas le meilleur album de Girls Against Boys, voire un disque culte auquel nous avons droit là ? Cette claque est plus soignée encore que son devancier et ne compte aucune fausse piste, contrairement à House Of GvsB. Au chant, Scott McCloud parvient à plus que jamais sublimer sa voix, placée avec précision entre frénésie, érotisme et nonchalance réfléchie. Le rythme entêtant du groupe parvient lui aussi à trouver ses marques personnelles et précises, avec une facilité déconcertante. "Tucked-In", la plage d'entrée d'un copieux menu, met immédiatement en avant cette alternance de sagesse sexy et d'affolement structuré. Une solide mornifle dans la gueule de la pop, tout en démontrant que l'on peut entraîner son auditoire dans un refrain accrocheur sans jamais ramper dans la simplicité ennuyeuse. "Kill The Sexplayer", chanson ô combien incontestable du groupe, vient également confirmer nos bonnes impressions.
Petit coup de cœur personnel concernant "The Royal Lowdown" qui est tout simplement la griffe la plus séduisante de toute la carrière du groupe. Dans un tout autre registre, "Glazed-Eye" avec son piano lancinant léchant les cordes vocales les plus sexy de la terre termine en douceur un dossier musical imposant, qui ne s'enrhume pas un seul instant. Absolument rien à jeter. Cruise Yourself, c'est un tout gros disque, rien que ça...
Exceptionnel ! !   19/20







Recherche avancée
En ligne
297 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans la série "C'est (devenu) trop chiant, ne me parlez plus d'eux!", vous désignez:


The Arcade Fire
Arctic Monkeys
Baby Shambles
Clap Your Hands Say Yeah !
Dionysos
I Am X
Interpol
Mogwai
Placebo
Radiohead