Wilco

Yankee Hotel Foxtrot

Yankee Hotel Foxtrot

 Label :     Nonesuch 
 Sortie :    mardi 30 avril 2002 
 Format :  Album / CD   

En voila un album génial qui a eu bien du mal à apparaître dans nos bacs ...
En effet, c'est le 11 Septembre 2001 qu'était censé sortir ce 4ème et dernier album en date de Wilco ; mais la sortie de cet album fut repoussée par leur ancien label qui trouvait l'album trop expérimental et pas assez accrocheur (ce qu'on peut comprendre à la premiere écoute).
Jeff Tweedy et ses acolytes, ne souhaitant pas modifier leur création, se sont vus obligés de racheter toutes leurs bandes et de changer de label, ce qu'ils n'ont pas hesité à faire ! Voilà pour les mésaventures passagères de nos quatre musiciens incorruptibles.

Cet album est beaucoup moin accessible à la première écoute que son génial prédecesseur Summer Teeth : mélodies moin faciles, arrangements et bruitages beaucoup plus expérimentaux.
On débute notre voyage sur une ballade envoûtante intitulée "I am Trying To Break Your Heart", on en oublierait la critique acerbe des américains (<<I am an american aquarium drinker....>>), tant la musique est belle : chaque musicien y semble être indispensable, même le batteur multi-instrumentiste, Ken Coomer, a pris confiance en lui et nous fait savoir dés le début de l'album qu'il ne se contentera pas de donner le rythme, une mélodie à lui tout seul ...
S'enchaîne ensuite des joyaux pop/folk/rock (oui oui tout ça ...) aux influences diverses et variées, des pop/folk songs parfaitement dosées ("Kamera", "War On War" et le vivifiant "I'm The Man Who Loves You" que Beck lui mËme n'AUrait pas renié), aux bijoux pop comme le fabuleux "Jesus,etc" ou encore "Ashes Of American Flag", en passant par des joyaux d'expérimentation tels que "Radio Cure" et ses profondeurs acoustiques, ou encore "Poor Places", qui pourrait prétendre au titre de la plus belle chanson pop/rock de tous les temps (rien que ça !!).
Pour finir, je ne pourrais m'enpêcher de comparer cet album à Ok Computer de Radiohead, tant certains passages musicaux ne semblaient jusqu'ici n'avoir été exploités que par ces derniers, Wilco bénéficiant de l'humilité folk en plus.
Cet album pourtant méconnu, mérite donc de figurer dans le "TOP 10" des meilleurs albums pop/rock au même titre que OK Computer de Radiohead, Grace de Jeff Buckley ou encore Automatic For The People de REM, avec le charme qui leur est personnel ...

Voila tout est dit ... Si ce n'est que vous vous devez de vous procurer cet album, prendre la peine de bien l'écouter et en parler a vos amis mélomanes.
Rarement un album n'aura autant mérité sa note.

Congratulations Mister Tweedy.


Exceptionnel ! !   19/20
par Sky-is-my-limit


 Moyenne 19.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 04 septembre 2006 à 11 h 59

Le plus difficile d'accès... Certainement.
Cela n'empêche pas les multiples coups de génie, apparemment.
Ce cd est une petite perle psychédélique, un voyage dans les sentiments et dans les rêves, une série d'émotions qui n'en font finalement qu'une et qu'aucun mot ne pourrait vraiment définir.
Cependant, Jeff Tweedy et ses potes ne sont pas totalement stupides au point de faire qu'un album psyché qui finirait difficilement vendable (merci le grand public), en effet cet album jongle entre merveille mélanco-psyché et pop-country song déjà plus facile d'accès... et un peu moins bon.
Pas de surprise sur le contenu, Wilco fait quand même, dans l'ensemble, énormément de morceaux d'une qualité remarquable... et puis se plante ici et là, en s'essayant à la performance vocale ("Radio Cure"), ou dans le trop psyché ("Poor Places"), comme quoi.
Mais la franchise prendra tout de même le dessus: Yankee Hotel Foxtrot est vraiment un album d'une génialité rare, qui occupera une place certaine dans vos références mélancoliques musicales.


...et ces 2 tours, et cette date de parution repoussée... Cette catastrophe annonçant un tournant mondial aurait elle été prédite involontairement (ou par volonté divine ????) par Jeff et ses musiciens ?
Dieu aurait-il choisi sa formation ? ... (ça ne fait pas rêver ? ... Bon cette chronique commence à sombrer dans le délire... Il est temps de l'achever.)
En tout cas, son choix est (vraiment) très respectable.
Excellent !   18/20



Posté le 21 février 2008 à 14 h 45

YANKEE.....HOTEL......FOXTROT.........YANKEE.........HOTEL.........FOXTROT
Lorsque résonne, à la fin du sublime "Poor Places", le bruit d'une radio répétant à l'infini ces trois mots, un grand vide s'empare de l'auditeur, laissé hagard par la beauté d'un album qui lui a traversé l'esprit et l'âme.
Seule une poignée de chefs d'oeuvre sont capables de troubler à ce point les courageux qui se sont aventurés dans leurs profondeurs abyssales de mélancolie : le Yankee Hotel Foxtrot de Wilco en fait définitivement partie...
L'album démarre par le superbe "I Am Trying To Break Your Heart" que l'on aurait bien vu en fermeture de l'album. Les musiciens et la production sont au diapason sur cette chanson d'une puissance émotionnelle rare. Suit alors une parfaite série de chansons douces amères, à la fois dépouillées et incroyablement riches. "Jesus etc", "Ashes Of American Flag" ou "I Am The Man Who Loves You" sont les plus parfaits exemples de cette collection de gemmes musicales que Twwedy et ses hommes ont à offrir.
Assez difficile d'abord, Yankee Hotel Foxtrot devient, à la suite d'écoutes répétées, et à la manière d'un "The Idiot" d'Iggy Pop ou du "OK Computer" de Radiohead, un de ces albums "drogue" que l'on a du mal à ne pas reposer sur la platine, tant la tristesse et la mélancolie dans laquelle il nous plonge sont salvatrices.
Sommet discographique du groupe, Yankee Hotel Foxtrot prouve à qui de droit que les années 00's ne sont pas moins riches que les précédentes, et qu'il fait dorénavent partie des plus grands albums de l'histoire. Une chose est sûre, ces trois mots magiques continueront à résonner à l'infini...
YANKEE.....HOTEL......FOXTROT.........YANKEE.........HOTEL.........FOXTROT...........
Intemporel ! ! !   20/20







Recherche avancée
En ligne
258 invités et 3 membres
Kozmik
Ledest
Myfriendgoo
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus