Death Cab For Cutie

The Forbidden Love E.P.

The Forbidden Love E.P.

 Label :     Barsuk 
 Sortie :    mardi 24 octobre 2000 
 Format :  Mini Album / CD  Numérique   

Sept mois après We Have the Facts and We're Voting Yes, son superbe deuxième album sorti en mars 2000, Death Cab for Cutie revenait avec The Forbidden Love E.P., son premier format du genre, qui est autant une continuité de ce premier brillant effort et un retour vers son passé récent (le groupe est alors encore très jeune) qu'un pas vers l'avenir.

Une continuité d'abord, car l'on retrouve pleinement sur cet EP tous les éléments qui faisaient la sève du Death Cab des débuts : ce lyrisme intime, fragile et sensible, ces guitares délicates, cette rythmique puissante mais parfois un peu en retrait dans le mix, cette lenteur délicieuse, ce spleen si particulier qui infuse toutes les compos, que l'on doit notamment à la voix particulière de Ben Gibbard. La prise alternative de "Company Calls Epilogue", grand moment en deux parties de We Have the Facts et enregistrée lors des sessions de ce même disque au cours de l'année 1999, est l'illustration parfaite de tous ces éléments et respire même mieux que la version de l'album. Un retour vers le passé ensuite, avec cette interprétation acoustique décontractée de "405" remontant à juillet 1998, titre également au menu de We Have the Facts. Dans un entre-deux, mélange de persistance et d'héritage, on peut placer "Song for Kelly Huckaby", qui date de janvier 2000 (avec Nathan Good, le premier batteur de la formation, en poste jusque cette année-là) et qui est en fait un réenregistrement, puisqu'une première version destinée à figurer, une fois encore, sur We Have the Facts (mais qui ne fut au final pas retenue) se retrouve sur la réédition, sortie en octobre 2002, de You Can Play These Songs with Chords, la démo publiée originellement par le seul Gibbard en 1997 et qui lança officiellement l'aventure Death Cab for Cutie. Cette nouvelle version sonne, comme la prise alternative de "Company Calls Epilogue", plus aérée et moins confinée que sa devancière. Enfin, pour ce qui est du pas en avant, on découvre "Photobooth" et "Technicolor Girls", enregistrées toutes deux en septembre 2000, et qui faisaient donc office d'inédits au moment de la sortie de ce Forbidden Love E.P. La première est depuis devenue un morceau apprécié des fans, toujours joué de temps à autre sur scène, et les deux annoncent déjà, par leur production claire et leur ambiance posée, l'album suivant du groupe, The Photo Album, qui sortira un an plus tard, en octobre 2001.

Alliant passé, présent et futur en cinq morceaux, The Forbidden Love E.P. est le parfait portrait et le précieux témoignage de la situation et de l'évolution en cours de Death Cab for Cutie à l'orée du nouveau millénaire, trois années avant que la formation de Bellingham ne rencontre un succès plus important avec Transatlanticism, leur chef-d'œuvre, leur premier, de 2003. Alors entre deux eaux, avec encore un pied dans le style et l'esthétique sonore de leurs débuts et un autre résolument pointé vers l'avenir, plus clair mais pas moins intense, Ben Gibbard et les siens ne savaient pas encore qu'ils s'apprêtaient à devenir l'un des groupes de rock indépendant les plus importants de la scène américaine de l'époque. Mais en 2000, la célébrité était pour eux un vain mot et il leur restait tant à apprendre et à accomplir. Ils ont bien grandi depuis.


Très bon   16/20
par Poukram


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
143 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
À quoi te fait penser le design actuel du site?