Death Cab For Cutie

The Blue EP

The Blue EP

 Label :     Atlantic 
 Sortie :    vendredi 06 septembre 2019 
 Format :  Mini Album / CD  Vinyle  Numérique   

Moi, j'aime beaucoup les EP (ou extended play, en anglais dans le texte), ces formats trop longs pour être des singles et trop courts pour être considérés comme des albums à part entière. Les groupes débutants en sortent parfois avant de penser à leur premier disque. Ils permettent également aux artistes établis d'accompagner le lancement d'une tournée ou de maintenir le lien avec leurs fans lors des périodes où leur actualité ralentit. Ils peuvent être un terrain d'expérimentation, les formations pouvant s'essayer, avec de nouvelles compositions, à d'autres voies musicales que celles qu'elles fréquentent habituellement, et ainsi nous présenter une facette différente de leur musique. Les EP présentent aussi souvent des morceaux qui n'ont pu être inclus dans un album, pour diverses raisons (souvent est invoqué le fait qu'ils ne se fondaient pas dans l'ambiance générale dudit album, qui perdrait en cohérence s'ils y étaient intégrés) et que les groupes veulent quand même partager, nous faisant ainsi parfois profiter d'excellents titres. Ajoutez à cela des reprises, des versions lives, alternatives ou des remix de titres déjà existants et vous obtenez des objets tout à fait intéressants et passionnants, parfaits écrins pour la mise en valeur de morceaux qui, sans cela, seraient restés dans l'ombre, naufragés et orphelins d'un support digne de ce nom. Que serais-je devenu sans Jar Of Flies d'Alice In Chains (toujours un des meilleurs trucs du monde), Adorata des Gutter Twins, Sun Giant des Fleet Foxes, Here Comes That Weird Chill de Mark Lanegan ou encore, pour aller vraiment loin, Tin Type d'Elliott Brood (il faut écouter ce groupe !), je n'en sais rien, mais ma vie musicale n'aurait très certainement pas eu la même saveur.

Et bien The Blue EP, le nouvel EP de Death Cab for Cutie, plutôt coutumier de ce genre de sortie, correspond, par bien des aspects, à ce qui vient d'être dit. Il contient en tout cinq morceaux qui me font dire, pour certains, en plus qu'il aurait été bien dommage qu'ils restent dans un tiroir, que le groupe se maintient décidément à un sacré niveau plus de vingt ans après sa formation et qu'il a encore de très beaux jours devant lui. "Man in Blue", qui remonte aux répétitions précédant l'enregistrement de Thank You For Today, leur album de l'année passée, n'est pourtant pas follement original et, bien qu'agréable, sa trop grande ressemblance, rythmique notamment (cette pulsation qui résonne en fond) avec "When We Drive", le cinquième titre du disque, explique sans doute pourquoi il fut laissé de côté. Le reste est bien plus probant, comme les deux compositions enregistrées l'hiver dernier, "Kids in ‘99" et "Blue Bloods", la première pour sa mélodie à la guitare un peu alambiquée et sa batterie inventive et variée, la seconde pour son insondable profondeur, matérialisée par une tranquille et implacable progression vers cette longue outro, cet orage électrique rythmé par un piano imperturbable et strié par une guitare agonisante. Une belle réussite, judicieusement placée en ultime position de cet EP. Enfin, deux morceaux issus des sessions de Thank You For Today complètent l'ensemble, retirés de la tracklist finale de l'album au dernier moment, et qui sont les meilleurs de cette petite collection selon moi. Il s'agit de "Before the Bombs", très rythmé, mélodique et accrocheur, plutôt malin dans son utilisation des claviers, et "To the Ground", qui justifie à lui seul l'achat de ce Blue EP. Le son des guitares, les textures nous ramènent plus de dix ans en arrière, à l'époque de l'excellent Narrow Stairs. Cela faisait bien longtemps que Death Cab n'avait pas écrit un tel titre, formidablement libre et aventureux, porté par la batterie furieuse de Jason McGerr. On ressent l'osmose parfaite entre les musiciens, tout comme la tension contenue qui éclate finalement, après un long développement, lors d'une explosion sonique saisissante.

Et c'est à l'écoute d'un tel morceau que l'on constate tout l'intérêt d'un EP comme celui-ci. Death Cab for Cutie s'y trouve en superbe forme et varie les formats et les humeurs avec de très bonnes chansons qui tentent de nouvelles approches ou renouent avec d'autres plus anciennes. Le groupe de Bellingham est prêt à affronter le futur, confiant comme jamais en ses forces. La prochaine étape s'annonce passionnante.


Très bon   16/20
par Poukram


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
552 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused