Einstürzende Neubauten

Weil Weil Weil

Weil Weil Weil

 Label :     Potomak 
 Sortie :    2007 
 Format :  Maxi / CD   

Si un jour je rencontrais une espèce de savant fou qui me demande d'être cobaye pour sa machine à remonter le temps, d'une j'irai assister au concert de Jefferson Airplane à Woodstock, de deux j'irai me balader dans les deux Berlin des années 80 en écoutant ce Weil Weil Weil.
Certes ce n'est qu'un EP, cela n'en fait pas pour autant un disque mineur des Einstürzende Neubauten puisque l'on y retrouve tout ce qui fait le génie des Allemands : des rythmes bizarres empruntant à l'Electro comme à l'Indus, des sonorités inconnues, un phrasé unique, des architectures toujours nouvelles, les sept titres tournant autour d'un même thème, un peu à la façon des B.O. où le compositeur module ses notes en fonction du climat de la scène à illustrer.
Ceux qui connaissent déjà la formation ne seront pas surpris par le contenu, qui fait partie de ce que le groupe fait de plus abordable, mais il me semble que le disque est une parfaite entrée en matière pour le néophyte car il aura occasion d'y découvrir la richesse musicale sans avoir à surmonter les aspects bruitistes du passé.


Bon   15/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
177 invités et 1 membre :
Immune
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :