Einstürzende Neubauten

Nantes [Lieu Unique - Festival I.D.E.A.L] - samedi 09 avril 2005

Il est près de 0h40 quand Neubauten investit la grande scène du Lieu Unique.
A peine le temps de nous souhaiter une bonne nuit que les les premières notes de "Yu-Gung (Futter Mein Ego)" résonnent dans la salle.
Entrée en matière plutôt efficace malgré des problèmes de son dans les retours de Blixa Bargeld .
Alternant morceaux anciens ("Amernia", le toujours efficace "Haus Der Lügue", une magnifique chanson de l'album Halber Mensch) et titres tirés de leurs derniers albums, Neubauten va nous transporter pendant près d'une heure.
Les vieux morceaux restent les plus efficaces sur scène, grâce au matraquage sonore du groupe (croyez moi, une rythmique a la scie circulaire et à la perceuse, ça vaut le détour).
Y'a pas à dire le groupe reste efficace malgré leur 25 ans de carrière et le changement de line-up.
Au final une bonne soirée même si une heure de set aura été trop courte.


Bon   15/20
par Teethgrinder


  Setlist :

Yue-Gung (Fuetter mein Ego)
Die Befindlichkeit des Landes
Haus der Luege
Armenia
Rampe with Old Instruments (featuring: thirsty animal by Alex)
Z.N.S.
Youme & Meyou
Dead Friends (Around the Corner)
Redukt
Ein leichtes leises

>>>>>
Sabrina


 Moyenne 17.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 18 avril 2005 à 17 h 42

Quel souvenir, j'ai filmé les 25 premières mn à l'Usine LU avec "Die Befindlichkeit Des Landes", "Haus Der Luege", "Armenia" et le début de "Rampe With Old Instruments": un très bon moment. Inouï, un rare groupe original et de virtuoses.

Petit concert, car seulement un set de 1h, alors qu'à la capitale y aurait eu 3h !....

Gros gros son décapant, des musiciens ingénieux, une ambiance unique, sans oublier les jeux de lumière "étincelles de scies circulaires" !
Je me demande même si au milieu de "Armenia" il n'y a pas eu une coupure du groupe électrogène: les gars obligés de taper des pieds et des mains et de faire des "gloups" avec leur bouche pour assurer le bruitage !
Le poste de radio avec des programmes français, c'était bien folklo aussi.... d'ailleurs le public déchaîné n'a pas laissé le loisir à Blixa d'étaler tout son talent de Radio Wave Surfer.
L'accèssoiriste-bruiteur qui traverse la scène en fracassant au sol des gros paquets métalliques !
Le batteur tapant sur des sorte de bambous de 4m le temps de "Rampe With Old Instruments".
Un bassiste d'enfer, à se demander s'il sort des notes ou du bruit. L'ancien guitariste, qui mimait les coups de guitare entre ses notes de basse.
Un guitariste digne de Frith, autant de rytmes à la hache que de bruitages.
Un clavier capable d'assurer 6 minutes de violons langoureux et monotones sur "Armenia", pour supporter la voix puissante et parfois criante de Blixa.

Mais à 2h00, terminé ! Fini le temps des festivals où tout déborde...
Intemporel ! ! !   20/20





Recherche avancée
En ligne
126 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :