Supergrass

Paris [La Cigale] - vendredi 18 novembre 2005

 Supergrass
Je pensais, comme apparemment pas mal de spectateurs, voir la bande de joyeux drilles qui avait dégainé I Should Coco il y a dix ans, et je suis tombé sur ... autre chose.

Gaz Coombes, d'abord : un songwriter dont les compos résistent à l'épreuve du 'débranchage'. Un multi-instrumentiste très à l'aise sur scène, malgré sa dégaine d'ado planqué derrière son chapeau. Un vrai chanteur, qui a mis en évidence la vacuité vocale de celui de Asyl, qui assurait la première partie –tâche particulièrement ingrate.
Une bonne bande de potes autour de lui : pour pallier les absences, ont été débauchés rien moins que le batteur de Ride, le clavier des 22-20's, et un percussionniste au professionnalisme impeccable.
Le résultat ? La même impression que pour REM à Bercy : un show varié, fluide et très maîtrisé, une musique de qualité, mais plus très spontanée. Supergrass est vraisemblablement en train de réussir sa conversion de groupe d'énervés talentueux en valeur sûre de la variété internationale, et d'une manière plus constructive que Coldplay. D'ailleurs, la clientèle n'est pas la même : la moyenne d'âge est passée dans la tranche 25-35 ans, et ne s'offusque pas quand l'hymne bourrin "Caught By The Fuzz" est interprété à 2 grattes sèches en début de set. Ce qui ne l'empêche pas de bouillir quand l'électricité revient sur "Richard III".
Restent des moments magiques : le très électronique "Kiss Of Life" en version laidback, limite Nouvelle Vague, des classiques particulièrement efficaces joués à l'ancienne ("Pumping On Your Stereo", "Grace"). Mais également des passages un peu longuets, notamment les morceaux du dernier album, joués en solo à la guitare ou au piano.

Et quand arrive en dernier rappel ce pourquoi j'étais venu (-"Lenny" version électrique)-, je suis déjà passé à autre chose. D'ailleurs j'aurais préféré "Strange Ones" ou "Lose It".


Bon   15/20
par Myfriendgoo


  Crédit photo : SoundOfViolence.net

Setlist :
St Petersbourg
Wait For The Sun
Caught By The Fuzz
Sitting Up Straight
Late In The Day
Kiss Of Life
Sad Girl
Low C
Mary
Sun Hits The Sky
Roxy
Funniest Thing
Tales Of Endurance
Rush Hour Soul
Road To Rouen
Moving
Richard III
Pumping On Your Stereo
Grace
--------------------------------
Fin
Lenny


 Moyenne 16.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 24 novembre 2005 à 11 h 52

Road To Rouen a montré que Supergrass était en train de tourner une page. Le concert de la Cigale l'a confirmé. Gaz démarre le concert seul, et "St Petersburg" prouve que la nouvelle étiquette de songwritter lui va à merveille. Voix très bien placée, son excellent, chanson simple mais très jolie mélodie. Puis surprise, on assiste aux mises à nues de "Caught By The Fuzz" et "Sitting Up Straight", jolies surprises qui m'ont d'un coup rappelé la grande époque des MTV Unplugged. Au fur et à mesure, les autres musiciens s'ajoutent puis le concert dérive lentement mais sûrement vers du Supergrass plus classique, plus énergique, plus festif.

Même si on a parfois l'impression que le groupe s'essaie à tout (Gaz jouera guitares acoustique, électrique, basse, clavier), on est parfois à la limite de se perdre devant tant de variété, d'autant que les titres sont enchainés très rapidement. Mais qu'importe, la richesse des chansons, les classiques du groupe joués à la fin (mention spéciale à "Richard III" et "Grace"), la bonne humeur du groupe l'emporteront haut la main, excellente soirée !
Parfait   17/20





Recherche avancée
En ligne
104 invités et 3 membres
Poukram
Foreth
Happy friday
Au hasard Balthazar
Sondages
Les concours sur XSilence, vous en pensez quoi?