The Go-Betweens

Tourcoing [Le Grand Mix] - mardi 17 mai 2005

Les Go-Betweens, le groupe pop culte des 80's vient ce soir fouler la scène du Grand Mix, où 4 jours auparavant Arcade Fire aurait dû venir jouer. La déception toujours en tête, je ne savais pas à quoi m'attendre de ce concert. Le combo mené par les deux songwriters australiens Robert Forster et Grant McLennan arrive après un set un tantinet longuet de Le Coq, groupe nantais qui aura démontré son talent sur un puissant instrumental progressif ainsi qu'une reprise de "River Man". Les deux leaders forment un couple assez intéressant. Bob Forster (le grand maigre), très réservé pour ne pas dire coincé, impressionne par son dandysme, tandis que Grant fait figure de Phil Collins de par son crâne rasé et sa bonhommie (rassurez-vous, sa vision de la musique diverge de celle de l'ex-Genesis!). Grant se saisit de son acoustique et s'y donne à fond, alors que Bob égrène quelques notes sur son électrique. Pas de solo ou presque, mais les quelques notes jouées par celui-ci font tout le charme des compositions, à l'instar d'un Joey Santiago dans un autre registre. Si le groupe s'inspire des Monkees, ici la ringardise ne s'installe pas pour autant. Les voix sont belles, on se laisse bercer, on dodeline de la tête, on se sent bien avec ces deux gars qui furent les grands perdants des eighties, et comblent de bonheur les happy fews. Les compositions, simples mais toujours délicates, se distinguent en plus ou moins deux catégories: les titres joyeux, menés par Grant alors que les titres plus mélancoliques sont de la patte de Bob. Si tous les deux jouent ensemble, ils auront chacun leur heure de gloire au fil des morceaux. Ils paraissaient estomaqués par l'accueil chaleureux que leur a offert le public. Pas moins de 3 rappels clôtureront cette soirée pleine de convivialité, de bucolique, de gaieté. Le plus grand moment restera le morceau "Surfing Magazines" empreint d'une nostalgie surrannée, joué en rappel et repris en coeur par tout le public, véritablement poignant. Un groupe à découvrir ou redécouvrir si vous aimez la quiet pop avec de grands textes ! (l'album 16 Lovers Lane).


Excellent !   18/20
par Francis santiag


  Setlist:

Magic In Here
Baby Stones
Boundary River
Poison In The Walls
Make Her Day
Was There Anything I Could Do?
Finding You
Darlinghurst Nights
Draining The Pool For You
The Clock
German Farmhouse
This Night's For You
Here Comes A City
Streets of Your Town
Spring Rain
>>>
?
Surfing Magazines
>>>
?
?
>>>
?
?


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
185 invités et 1 membre :
Blackcondorguy
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused