The Ex

Paris [Nouveau Casino] - lundi 11 avril 2005

The Ex
C'est dans un Nouveau Casino bien rempli que les Néerlandais viennent jouer ce soir...
Tout impatient de voir un groupe de cette trempe (1000 concerts en 25 ans d'existence), je ne prête pas spécialement attention à la première partie, assurée par l'étrange montpelliérain Anne-James Chaton, déclamant des "poèmes" (en réalité des tickets de caisse ou des numéros de compte) sur fond de beats passés en boucle... Déroutant et artistiquement intéressant même si, il faut bien l'avouer, le principe devient vite répétitif ...
Peu de temps après, les membres de The Ex débarquent enfin, et surprise, c'est Massimo, le bassiste du groupe italien Zu qui remplace Rosemarie, qui a quitté le groupe il y a peu. Terrie et Andy empoignent leurs guitares défoncées pendant que Katryn assure un intermède world music avant de passer derrière ses fûts. Les musiciens attaquent d'entrée de jeu, visiblement dans une forme olympique. Ils jouent la quasi-intégralité de leur nouvel album, Turn. Et que c'est bon ! Terrie martyrise sa guitare (amputée du mi mineur) et multiplie les effets inattendus (flanger avec une tige en métal, avec une radio... si si) pendant que son compère Andy se défend pas mal non plus (et ce malgré un changement de cordes incessant, exécuté en temps record cela dit), que Katryn et Massimo assurent une section rythmique de métronome, et que Jos vit son chant à fond. Le set est à l'image de la musique du groupe, éclectique, alternant passages punk et noise en un instant, d'où une imprévisibilité assez jubilatoire. Plus l'heure tourne et plus je trouve que The Ex entretient une certaine ressemblance avec Fugazi, ce qui est loin d'être désagréable. A un moment, le mystérieux artiste de la première partie rejoint le groupe sur scène pour un morceau assez dément, avant qu'on assiste à un combat basse/guitare entre Massimo et Terrie sur "The Pie". 1h30 et 3 (!) rappels plus tard, je quitte enfin la salle, ébloui et conscient d'avoir été le témoin privilégié d'un groupe au sommet de sa maîtrise et de son art.


Exceptionnel ! !   19/20
par Jello


 Moyenne 18.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 12 avril 2005 à 16 h 53

Le Nouveau Casino était complet ce soir-là... mais pas sûr que le public soit vraiment venu pour les curiosités , comme cette très bonne première partie. J'étais du côté gauche, pas loin du bar... et c'était pas évident de se concentrer pour écouter la poésie sonore faite de lectures de tickets de caisse et autres fiches techniques par le très inspiré Anne-James Chaton. Quatre morceaux , en forme de "propositions" , et un accueil plutôt froid de la part d'un public visiblement venu se defouler sur du punk rock qui tape.

Arrivent ensuite The Ex. Premiere surprise : pas de contrebassiste (qui vient de quitter le groupe, ne supportant pas le rythme des tournées). The Ex a pris un bassiste à la place, qui est l'excellent Massimo du groupe Italien Zu. Massimo a un peu eu du mal à sortir de Rome à cause des cérémonies papales, il semblerait. Et il s'intègre parfaitement au groupe, a l'énergie brute et sans ornementations qui font que The Ex reste unique au monde.

Le concert commence avec Katryn, la batteuse , au chant. Un chant qui ressemble à un chant traditionnel africain. On tape dans les mains, mais ca reste toujours du The Ex. Puis suivent une dizaine de morceaux en forme de rouleau compresseur. Ce groupe ne se lassera jamais de ces polyrythmies lyriques, terriblement efficaces. Ils reviennent a une energie de leur époque ou ils jouaient avec Tom Cora. Le chanteur est pareil au même, impassible, il ne rigole jamais. Très concentré. Une belle complicité entre les 2 guitares en miroir et le bassiste tout fraîchement intégré au groupe. La batterie est ultra-efficace. Tout le monde en redemande. le concert se termine sur le theme de "Konono Numero 1", et une autre chanson avec Kathryn. Entre temps, Anne-James Chaton a rejoint le groupe et lu une checklist de tournée, et quelques faxs.

Un très bon concert. Dommage que le Nouveau Casino ne ferme pas son bar pendant les concerts calmes.
Parfait   17/20



Posté le 12 avril 2005 à 15 h 38

Après n'avoir pu profiter pleinement du concert de Pontoise en novembre dernier pour cause de grippe, je revenais hier avec plaisir voir The Ex au Nouveau Casino. En entrant, première bonne nouvelle, la "première partie" sera assurée par Anne-James Chaton, un poète sonore de Montpellier. Pendant une quinzaine de minutes, il va malgré une extinction de voix, "réciter" ou plutôt lire 4 poèmes avec en fond sonore des beats hard tek, entrecoupés de phrases telles que "La loi rien que la loi" ou "Opération Béthléem 2000, la Palestine vaut bien une messe". C'est un concept qui sembla dépourvu d'interêt pour une partie du public mais pas pour moi.
Après moins d'un quart d'heure d'attente, du jamais vu dans une salle parisienne, voila les 4 membres de The Ex plus la "guest" (Massimo de Zu à la basse).
Le groupe entame par "Huriyet" avec la batteuse au chant puis "Listen To The Painters". S'ensuivront en vrac, "Henry K", "In The Event" avec Anne-James Chaton, "The Idunno Law", "Sister", "Prism Song"... Bref quasiment tout le dernier album "Turn" y passe. Pas moins de 3 rappels, avec dans le second "Theme For Konono" dédicacé au groupe congolais Konono et dans le dernier "Getachew" dédié à l'Ethiopie ou tout le public se met à danser et/ou rentrer en trance. Tout au long du concert, les improvisations entre le bassiste et les guitaristes se succéderont, à leur et à notre plus grand bonheur. En résumé, un excellent concert, même si je regrette de ne pas avoir entendu de titres des premiers albums "Pokkeherrie", "History Is What's Happening" ou encore "Disturbing Domestic Peace". Enfin je vais pas me plaindre, 1h30 de concert, presque pas d'attente, une première partie digne d'interêt bien que succinte...
Excellent !   18/20





Recherche avancée
En ligne
34 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans la série "C'est (devenu) trop chiant, ne me parlez plus d'eux!", vous désignez:


The Arcade Fire
Arctic Monkeys
Baby Shambles
Clap Your Hands Say Yeah !
Dionysos
I Am X
Interpol
Mogwai
Placebo
Radiohead