Liars

Strasbourg [La Laiterie, Club] - jeudi 25 octobre 2012

Avant de (re)trouver Liars, on passe d'abord par The Haxan Cloak qui ouvre sur un long couloir d'une ambiance sombre et pesante. On voit un type qui bidouille des boutons, offrant une sorte d'antichambre sonore qui durera une demie heure au juger avec des images projetées sur écran faites sur mesure pour des boucles qui se succèdent, mutant progressivement sur des sons plus agressifs et oppressants dans une salle alors pas complètement remplie.

La première partie de soirée terminée, après des minutes de patience, Julian et Aaron font leur entrée derrière leurs machines. Acclamation dans le public. Ce dernier ce met à gonfler à vue d'oeil et itère de la voix dès qu'Angus apparaît peu après. Le premier morceau à tout l'air d'être un inédit, je ne le reconnais pas. Un autre titre enchaîne et on sent que ça va bouger dans la salle, c'est palpable. De mémoire, je ne sais plus s'il s'agissait de "A Ring On Every Finger" ou de l'excellent "Brats", enfin bref, c'était vraiment bon. Pour ajouter de la consistance dans leur mer d'electro tribal de leur dernier album, WIXIW, les Liars passeront par quelques morceaux de Drum's Not Dead et joueront "Scarecrows On A Killer Slants" qui sortira un peu trop écrasé par du son de machine imposant ainsi qu'un toujours fonceur "Plasters Casts Of Everything" électrifié vers la fin. Paisible, "The Other Side Of Mt Heart Attack" écartera des cieux les nuages turbulents.

"Broken Witch" s'enclenchera pour achever la soirée où on aurait peut-être aimé voir le communicatif Angus Andrew un peu plus fou à ce moment-là, avec sa longue chevelure cachant souvent sa bouille ronde et lui donnant l'apparence proche du Cousin Machin de la Famille Addams.


Très bon   16/20
par Pascha


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
162 invités et 1 membre :
Evtevl
Au hasard Balthazar
Sondages
Combien dépensez vous par mois pour vos disques