The Dandy Warhols

Paris [Cigale] - lundi 26 juillet 2010

Lassé des dernières livraisons du groupe, j'avais mis de côté depuis quelque temps les Dandy Warhols. Bien sûr, il m'arrive toujours de ressortir Welcome To The Monkey House, Come Down, et bien entendu 13 Tales Of Urban Bohemia quand j'ai envie de me faire une heure de rock qui sent l'alcool et came, et que j'ai la flemme d'aller piocher parmi T Rex, Iggy, Bowie, Stones. Mais nos routes s'étaient séparés au fil des ans. La faute à des albums de moins en moins bons.

Mais là, il s'agit de promouvoir un best of, alors dans un but lucratif ou non, on s'en fout, on sait que les classiques seront là. Et effectivement, ils sont là dès le début, peut-être même un peu trop tôt, en particulier pour "Mohammed". Certes, c'est bien pour se rôder, mais à mesure que d'autres "tubes" arrivent, on a l'impression que le groupe a envie d'expédier rapidement les affaires courantes : on en n'est même pas à la moitié du concert, mais déjà "We Used To Be Friends", "You Were The Last High", "Not If You Were The Last Junky On Earth" et "Bohemian Like You" sont passées. Et si l'ambiance est excellente (à l'inverse du son), notamment sur "Bohemian Like You", il y a de quoi craindre un concert de 1h30 rappel compris, d'autant que "Godless" et "Get Off" arrivent juste après.

Il n'en sera rien. Le groupe a joué ce qu'on attendait de lui au début pour mieux se faire plaisir à la fin, en fonction de l'ambiance et de leur humeur. Et comme les choses sont bien faites, les 2 seront au rendez-vous, nous aurons droit à une bonne prestation. Courtney Taylor et sa bande, de leur propre aveu (ils le confirmeront après) enchantés par cette soirée parisienne sortiront même des tiroirs (ils ne l'avaient pas joué depuis des années) un "It's A Fast Driving Rave-up" poussiéreux à souhait. Ajouté à ça Courtney jouant seul "Every Day Should Be A Holiday", et Zia seule et a capella sur sa fameuse "Daisy Song", les souvenirs d'un soir de mai 2003 au Bataclan reviennent illico, même si la comparaison est bien sûr impossible. Par contre, on ne pourra s'empêcher de regretter cet ordre malheureux dans les chansons.

Sans rappel pour jouer le plus possible, un concert où un groupe est là avant tout pour jouer avant de toucher son cachet, à se demander si Taylor et Newcombe n'ont pas été échangés par rapport à ce qu'ils représentaient dans "Dig".

Des retrouvailles heureuses, en somme.


Bon   15/20
par Francislalanne


  Setlist:
Mohammed
We Used To Be Friends
Shakin'
Welcome To The Third World
You Were The Last High
You Come In Burned
I Love You
Now You Love Me
All The Money Or The Simple Life Honey
Not If You Were The Last Junky On Earth
Bohemian Like You
And Then I Dreamt Of Yes
Godless
Get Off
Horse Pills
Solid
WASP In The Lotus
Pete International Airport / Boys Better
Country Leaver
Every Day Should Be A Holiday
It's A Fast Driving Rave-up
Daisy Song


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
293 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :