Cult Of Luna

Vertikal

Vertikal

 Label :     Indie Recordings 
 Sortie :    vendredi 25 janvier 2013 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

J'étais déjà très amateur de Cult Of Luna mais rien ne laissait à penser que le groupe sortirait un jour un album du niveau de Vertikal. Pour la petite histoire, au cours du processus de composition, les musiciens ont profondément été influencés par le film Metropolis de Fritz Lang, ce qui a eu un impact majeur sur le concept même de l'album, le son et l'imaginaire.
Vous vous dites peut-être que de toute façon, il ne s'agit que d'anciens Métaleux éternellement voués à répéter en bloucle les mêmes riffs éculés et qu'il est plus probable de voir une invasion d'Aliens qu'une once d'évolution musicale chez des mecs figés dans le Post Core depuis plus d'une décennie... Admettons. Vous passerez juste à côté d'un des disques les plus incroyables de ces dernières années.
Si le groupe ne s'est radicalement pas métamorphosé puisque sa touche est bien présente tout au long de l'album, il est indéniable que le bond qui est fait en termes de composition est phénoménal. En effet, outre les très classiques guitares plombées et le chant hurlé, Cult Of Luna ajoute de nombreuses touches électroniques froides très 80's dans l'esprit, des plans purement atmosphériques, une souplesse qui n'apparaissait que trop peu dans les disques précédents. Et encore, dire cela c'est ne rien dire tant le talent déployé sur Vertikal touche à l'indicible.
Si vous avez 1h43 à tuer, il existe sur Youtube un montage où l'album ainsi que l'EP Vertikal II sont joués sur "Metropolis", croyez-moi ce seront les minutes les mieux employés de votre semaine.
Tant de talent me laisse pantelant.


Exceptionnel ! !   19/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
107 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si je vous dis beauté féminine vous me répondez ?


Elysian Fields
Emily Haines
Emiliana Torrini
PJ Harvey
Mazzy Star
Blonde Redhead
Cat Power
Peaches