Cult Of Luna

Eternal Kingdom

Eternal Kingdom

 Label :     Earache 
 Sortie :    lundi 16 juin 2008 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Eternal Kingdom, voici le nom de ce cinquième album des suédois de Cult of Luna... Une question se pose avant l'écoute de cet album : Comment succéder au fabuleux Somewhere Along the Highway ? Car il est vrai qu'ils avaient frappé très fort il y a 2 ans avec un album d'une rare beauté. A cause de cela, une légère appréhension m'envahit à la première écoute d'Eternal Kingdom.

Mais cette appréhension est vite effacée... Des titres comme "Owlwood", "Eternal Kingdom" ou encore "Curse" sont remarquables... la puissance et la beauté des compositions des suédois sont bel et bien de retour tout y en changeant légèrement la recette. En effet, les titres se font moins progressifs excepté peut-être "Ghost Trail" qui allie moments calmes avec un hardcore d'une puissance inouïe pour finir par une accélération du rythme plutôt oppressante. Les chansons se font moins longues, plus directes, mais elles ne perdent rien en émotion. On retient que l'album se veut beaucoup moins post-rock que ses deux prédécesseurs. Les riffs se font plus tranchants, comme peut le montrer la fin du titre éponyme "Eternal Kingdom" qui est selon moi l'une des chansons les plus réussies de l'album.

Aussi, de petites surprises sont présentes sur ce CD, comme la présence de cuivres sur la dernière piste, de xylophone, ou encore des petits arrangements électroniques très subtils, le tout agrémenté d'une production parfaite qui est une habitude chez eux. On remarque a l'écoute de ce CD que tout est calculé, que tout est élaboré de mains de maitres...

Sur cet album, exit le chant clair, qui nous avait habitué à faire de petites incursions dans leurs deux précédents albums. Le chant hardcore est toujours aussi violent, ce qui crée un contraste car leur musique se fait de plus en plus atmosphérique au fil des albums et les guitares de plus en plus légères.

On ne ressort pas indemne de ce CD, on est bouleversé, transporté, heurté... Cult of Luna nous montre avec Eternal Kingdom comment mélanger beauté et violence sans jamais tomber dans les clichés du genre. Un album merveilleux.


Excellent !   18/20
par Adibou59


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
149 invités et 3 membres
Nelson
Slowdown
Poukram
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus