The Do

Both Ways Open Jaws

Both Ways Open Jaws

 Label :     Cinq7 
 Sortie :    lundi 07 mars 2011 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

The Dø fut l'une des belles révélations de l'année 2008 avec un premier album pop original et efficace. Si le talent semblait bel et bien là, on attendait avec un soupçon d'appréhension le fameux virage du second album que tant de formations ont eu du mal à négocier.
Trois ans après A Mouthful, le duo nous présente enfin son nouveau bébé !

"Dust It Off", d'ailleurs présenté plusieurs semaines avant la sortie du disque, ouvre ce Both Ways, Open Jaws. Olivia Merilahti, accompagnée d'un clavier et de quelques effets, porte littéralement ce morceau assez magique, comme ce sera également le cas sur "Leo Leo" un peu plus tard sur l'album.
La voix de la jeune franco-finlandaise est assez époustouflante, loin de ses "miaulements" que certains lui reprochaient sur l'opus précédent. La demoiselle semble s'être maintenant assumée en tant que chanteuse et c'est incontestablement un des points les plus marquants de ce disque.
On notera que la guitare est nettement moins présente qu'avant et a laissé place à davantage de claviers, d'orchestrations, de percussions et d'effets divers, toujours intelligemment utilisés. Les compositions n'en sont dès lors que plus riches, mais surement pas pompeuses pour autant. Simplement, comparé à "A Mouthful" qui était plutôt facile d'accès, cet album met plus de temps à être appréhendé et demande un peu de patience à l'auditeur. Mais le jeu en vaut la chandelle !
Les sept premiers titres forment la colonne vertébrale du disque. Tous semblent avoir donné lieu à un travail long et minutieux. Difficile de sortir un titre du lot, on citera malgré tout le très bon "Bohemian Dances" que les fans les plus assidus reconnaitront puisqu'il était déjà joué sur scène lors de la précédente tournée.
Sur la seconde partie, le duo semble davantage se lâcher et laisser place à ses influences diverses. "The Calendar" rappelle beaucoup les Dresden Dolls alors que la folie de "B.W.O.J" et surtout de "Slippery Slope" contraste avec le calme de "Was It A Dream" ou "Moon Mermaids", qui clôture d'ailleurs l'album de manière un peu décevante.

Si l'on passe outre le fait que la pochette est très moche, ce second opus de The Dø est une véritable réussite. Moins "tubesque" que son ainé, il aura peut-être plus de difficulté à toucher un large public. Mais ne vous y fiez pas, Both Ways Open Jaws est le digne successeur de A Mouthful. Certes moins efficace, mais plus riche, plus surprenant, plus inventif, plus maitrisé, il compte quelques perles qui prouvent que le duo a franchit un cap.
Tout espoir n'est donc pas perdu pour la scène musicale de l'hexagone !
Un des très bons disques de ce début d'année 2011.


Très bon   16/20
par Billyjoe


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
199 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
À quoi te fait penser le design actuel du site?