The Do

Lille [Le Splendid - Festival "Les Paradis Artificiels"] - vendredi 18 avril 2008

The Dø est certainement la grosse révélation française de ce début d'année 2008. Il faut dire que leur premier album vaut le détour et on peut être satisfait que, pour une fois, ça ne soit pas un énième chanteur à textes, comme on les aime tant chez nous, qui occupe le devant de la scène.
Pas étonnant donc, que les 900 places du Splendid aient rapidement trouvé preneurs!

Deux autres groupes sont présents ce soir. The Tellers d'abord, groupe belge qui pour moi est un peu le pendant anglophone des BB Brunes. Bien sûr, cela fait fureur dans le public, et on se demande bien pourquoi tellement leur set est répétitif !
Quidam ensuite, groupe français, divulguant un rock pêchu et distillant de bonnes mélodies. Dommage que le chant et les paroles ne soient pas à la hauteur.

Vers 22h enfin, l'impressionnant kit du batteur de The Dø est dévoilé et une fois les derniers réglages effectués, le groupe débarque enfin sur scène.
Les choses commencent mal cependant avec un micro qui craque durant le premier titre, ce qui contrarie tout aussi bien Olivia que le public.
Une fois le problème réglé, le concert peut enfin se lancer. Malgré une expérience encore limitée, le duo a fait l'effort de retravailler tout ses titres pour la scène et ne se contente donc pas de reproduire le disque. Une initiative fort louable mais qui ne convainc pas toujours pour autant. Certains titres sont inutilement rallongés alors que la partie chant est parfois étrangement revisitée pour un rendu ponctuellement disgracieux.
Pour autant il est agréable d'assister à un concert qui sorte des sentiers battus, à la set list tout sauf prévisible (avec une étonnante reprise de Gnarls Barkley par exemple), et de voir évoluer un groupe, déjà original sur disque et qui surprend également en concert.
Finalement à peine la moitié de l'album est jouée lorsque le groupe quitte la scène. Et lorsqu'il revient, c'est pour conclure par un unique titre en rappel, une jolie chanson d'ailleurs, pour finir en douceur, mais que je dois bien admettre ne pas avoir reconnue (une reprise ?).

The Dø laisse donc une impression mitigée sur cette date lilloise. Le groupe cultive son originalité, et c'est tant mieux, mais pour le coup du moins, ce fut parfois assez maladroit pour entièrement convaincre. Pas de doutes qu'ils peuvent faire mieux à l'avenir !


Pas mal   13/20
par Billyjoe


  Set list :

Intro
Playground Hustle
The Brigde Is Broken
At Last
How Could I?
On My Shoulders
Crazy
Tammie
Helicopter
Aha
---------------
?


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
524 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :