Interpol

Fukd I.d #3 EP

Fukd I.d #3 EP

 Label :     Chemikal Underground 
 Sortie :    2000 
 Format :  Maxi / CD  Vinyle   

Ce premier EP d'Interpol s'avère être une excellente carte de visite. En quatre titres, Interpol dévoile une partie de ses charmes. La voix de Paul Banks, oscille entre Ian Curtiss et Morissey, les lignes de guitares au son eighties sont d'une originalité renversante. Le EP s'ouvre sur "PDA", morceau tendu et émouvant, au final sonnant comme du Sonic Youth avec un son clair. "Precipitate" est pesant grâce à une section rythmique impressionnante et sa ligne de chant sublime. Le troisième titre "Roland" est celui qui évoque le plus Joy Division, période "Disorder". Un instrumental rageur mais subtil clôture cette première référence d'un futur grand groupe.


Parfait   17/20
par X_Elmo


 Moyenne 16.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 04 octobre 2004 à 20 h 10

Cet EP se distingue d'abord par la facture assez différente des morceaux que l'on retrouvera sur Turn On The Bright Lights, à savoir "PDA" et "Roland", qui se démarquent par leur tempo plus lent et témoignent de l'évolution nerveuse que va connaître le groupe.
"Precipitate" est tout simplement un petit bijou de rythmique (la batterie, chez Interpol, dicte parfois plus la mélodie que les guitares). Le dernier morceau intitulé énigmatiquement "5" (anciennement appelé "Get The Girls" lors des premiers enregistrements, pour les inconditionnels) est un instrumental à l'attaque terrifiante (Paul Banks y est méconnaissable et hurle comme un dément) et clôt avec justesse cette première salve du groupe. Un bon aperçu de ce que va devenir le son d'Interpol quelques années plus tard.
Très bon   16/20







Recherche avancée
En ligne
160 invités et 1 membre :
X_Wazoo
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard