Isis

Celestial

Celestial

 Label :     Escape Artist 
 Sortie :    mardi 27 mars 2001 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Premier album d' Isis, et voici les bases d'un des groupes non les plus violents mais les plus lourds en activité.

Kyuss avait en son temps fait passer Black Sabbath pour des guignols et s'était même offert le luxe de ridiculiser Metallica sur scène, pour qui ils jouaient la première partie sur la tournée de 1992 [Lors du premier concert de la tournée australienne, Jason Newsted pensait que même à pleine puissance, le son de Kyuss serait un peu faiblard (sic) ; et puis dans une superbe condescendace il s'est dit qu'il fallait bien les faire mousser ces petits jeunes, les roadies leur avait donc mis plein jus sur le soundboard : résultat set de Metallica retardé de presque une heure, pour inspecter la scène car des panneaux s'étaient démontés !] .

A ce petit jeu là, Isis fait passer Kyuss pour du folk intimiste:

Mes chéris, prenez cette galette : écoutez moi au hasard "Glisten", "Celestial (The Tower)", ou "Collapse And Crush", pleurez un bon coup, et revenez me voir !
Tout est ici en germe : le côté hypnotique, le son lesté à l'uranium fraîchement enrichi à Ispahan, la voix sponsorisée par Lesieur (c'est graaaaaas !!!!). Le son de basse est gras, sombre, rugissant ; les guitares sonnent beaucoup plus hardcore que sur les efforts suivants, et les structures rythmiques plus hargneuses, accompagnées une batterie aux breaks epiléptiques. Tout est à cran et explose à n'en plus finir, c'est massif ... Et bien vite ça devient étouffant, on tire sur le col, on ouvre la fenêtre, on cherche de l'air, mais rien à faire ! Cette musique écrase par sa lourdeur, et frappe le plexus par son intensité.

Bref, comme dirait l'autre, c'est vraiment pas de la musique de bisounours ! Et c'est -soit dit en passant- l'album INDISPENSABLE d' Isis !


Exceptionnel ! !   19/20
par Lolive


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
82 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused