Elliott Smith

From A Basement On The Hill

From A Basement On The Hill

 Label :     Domino 
 Sortie :    lundi 18 octobre 2004 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Voilà un an qu'Elliott Smith est mort, et voilà un an qu'aurait du sortir ce From A Basement On The Hill. A l'époque, Dreamworks avait refusé de le publier, le jugeant trop sombre. Aujourd' hui, ce disque est pour tout le monde le disque posthume du magnifique Elliott Smith, mort dans des circonstances terribles, incompris, inconsidéré, héros romantique, artiste maudit, etc, etc.

Tout ceci est vrai bien sûr. Tout ceux qui connaissaient Elliott Smith vous le diront. Pourtant on est en droit d'avoir peur d'une récupération mercantile de cet artiste qui nous a tant touché et qui avait, ce From A Basement On The Hill à l'appui, encore tant de choses à dire. On est en droit d'avoir peur que cet album soit traité avec toute la condescendance dû aux morts, et qu'ainsi il perde de sa réelle valeur.
Il faut le prendre pour ce qu'il est, à savoir le sixième album d'un artiste époustouflant et unique.
Et autant le dire tout de suite, sans condescendance aucune, ce disque est pour nous le meilleur ! Il transcende magnifiquement toutes les facettes de l'œuvre d'Elliott. Du folk intimiste de Either/Or à la pop flamboyante de Figure 8, tout est un cran au dessus, tout est sublime, tout est proche de la perfection.
Chaque morceau se suffit à lui-même tant par l'écriture, que par l'interprétation et les arrangements. Un morceau comme "Stung Out Again" démontre une fois de plus l'affiliation naturelle d'Elliott avec les Beatles. Le fantôme de John devait être présent dans le studio, personne d'autre qu'Elliott ne s'est approché d'aussi près de ses pères.
C'était sans le moindre doute un des meilleurs songwriters de sa génération, pour ne pas dire le meilleur. Il suffit d'écouter "King's Crossing" pour se rendre compte du talent d'Elliott, et des merveilles comme "Twilight", "Last Hour" ou encore "Little One" sont tout simplement bouleversantes.
Sur "Shooting Star" il nous montre qu'il n'est pas non plus manchot avec une guitare électrique et malgré un côté plus rock, la mélodie est une fois de plus le point fort du morceau.
Depuis sa sortie, ce disque nous obsède. Pour une raison inconnue, il y a comme une urgence à l'écouter sans arrêt. Il est tellement beau qu'il serait dommage qu'il soit sali par des considérations nécrologiques. Tant d'artistes ont été tant de fois déterrés après leur mort, qu' il nous apparaît inadmissible qu'il en soit de même pour quelqu'un comme Elliott Smith. Alors écoutons From A Basement On The Hill avant qu'il ne soit trop tard.

A l'origine, Elliott Smith voulait que cet album soit double. Il y a donc encore quelques chansons disponibles quelque part ...
C'est Dreamworks qui doit être content, on aura bientôt droit à notre Best Of auréolé de quelques inédits.
La machine est en route, il sera bientôt trop tard.


Exceptionnel ! !   19/20
par Max


  Ecoutable sur https://elliottsmith.bandcamp.com/album/from-a-basement-on-the-hill


 Moyenne 18.67/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 01 novembre 2004 à 20 h 58

J'avais longtemps entendu parler de cet artiste sans avoir jamais eu l'occasion d'entendre sa musique. Et j'ai fini par acheter ce dernier album suite à plusieurs critiques dityrambiques lues dans divers journaux et sur ce site.

Après la première écoute, j'avoue avoir été un peu déçu, trouvant le disque un peu trop lisse, évident, excepté "Coast To Coast" qui m'a tout de suite accroché avec ses guitares un peu plus nerveuses.
J'ai donc laissé le disque reposer et me suis rendu compte que durant l'après-midi, j'avais une irrésistible envie de réécouter cet album, des bribes de mélodies me trottant dans la tête.
Et plus je le réecoutais, plus ces chansons grandissaient en moi, révèlant petit à petit toute leur dimension, leur grandeur.
Dommage que les textes ne soient pas vraiment lisibles sur la pochette, parce que ce disque est de ceux qui donnent vraiment envie de se plonger aussi dans les mots.
"Pretty (Ugly Before)" me scotche à chaque écoute, ainsi que la plupart des titres.

Parfois sous des airs guillerets, Elliot Smith glisse insidieusement un quelque chose de sombre dans la texture de ses morceaux, sans que l'on s'en rende vraiment compte.
Et c'est cela qui fait la force de cette musique.
Excellent !   18/20



Posté le 06 janvier 2006 à 12 h 38

Je dois dire que lorsque j'ai appris que la famille d'Elliott Smith avait décidé d'en 'finir' et de sortir son dernier album en préparation après sa mort, j'étais plutôt suspicieuse. Je me suis dit : encore un truc bouclé à la va-vite histoire de ramasser quelques derniers dollars ! Et puis qu'est-ce qui nous assurait que cette production finale était vraiment fidèle à ce que le pauvre gars aurait voulu ? Enfin bref, j'étais sceptique, si bien que j'ai attendu, attendu, attendu avant de l'acheter. Et puis finalement je me suis lancée, pour noël après tout pourquoi pas ?
Eh bien je fus plus qu'agréablement surprise et drôlement contente de pouvoir apprécier le (malheureusement!) dernier cru de ce songwriter et mélodiste de génie !
Pour moi, il est plutôt dans la lignée de Figure 8, mais il est plus sombre, plus fouillé aussi et incroyablement bouleversant.
Tout le long, on se sent porté par sa voix douce et mélancolique et ses mélodies aériennes.
Et la nostalgie est omniprésente. Tantôt électrique, tantôt acoustique, et d'une beauté infinie, cet album est un véritable recueil de tout ce qu'Elliott savait faire de mieux ! Et plus encore car il donne l'impression de vouloir explorer des terres inconnues, d'aller encore plus loin dans l'accomplissement.
Impossible de ne pas penser au destin sombre de ce génie musical et de ne pas prier pour que ses inédits ne soient pas victimes de l'exploitation commerciale à laquelle échappent rarement les artistes disparus !
En tout cas, il n'est pas trop tard, pour ceux qui ne connaissent pas, pour se plonger dans l'univers de cet artiste exceptionnel et cet album serait une bonne occasion...
Exceptionnel ! !   19/20







Recherche avancée
En ligne
58 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?