The Velvet Underground

Another View

Another View

 Label :     Verve 
 Sortie :    1986 
 Format :  Compilation d'inédits / CD   

Là, ça devient compliqué... La sortie de VU avait été une très bonne initiative. La sortie de Another View, l'est beaucoup moins. Si les dix titres de la première compilation s'avérait d'excellents titres méritant qu'on s'y attarde, les neuf titres de Another View, eux, sont très inégaux, et souvent franchement dispensables.
Une fois n'est pas coutume, commençons par la fin: "Rock And Roll", présenté ici dans sa version primitive, et la plus rudimentaire qui soit ne présente tout simplement aucun intérêt: moins bon, moins crucial... bref, pas terrible.
"Ferryboat Bill" explore un psychédélisme peu commun chez le Velvet. Malheureusement, ça ne fonctionne pas, et l'on s'ennuie ferme. C'est d'ailleurs le problème de Another View: on s'ennuie, alors que par nature, le Velvet était un groupe hors-norme totalement novateur et passionnant. "Ride Into The Sun" réduit ici à sa forme instrumentale, ne convainc pas, tout comme le (beaucoup) trop long "I'm Gonna Move Right In". On découvre ici un Velvet Underground bien pâle.

Seul réconfort dans ce disque bien gris, la présence de "Hey Mr. Rain", morceau splendide de bout en bout, étalant formidablement le talent du Velvet Underground à composer des titres à la fois totalement planants et terriblement proches du psychédélisme le plus parfait. De plus, "Hey Mr. Rain" est présent en deux versions différentes, et l'on ne s'en plaindra pas.
On appréciera également "We're Gonna Have A Real Cool Time Together", morceau joué habituellement en live et enfin déisponible dans sa version studio.
"Hey Mr. Rain" et "We're Gonna Have A Real Cool Time Together" sauvent donc Another View d'un naufrage affligeant, mais cela ne suffit pas à en faire un disque indispensable, dommage...


Insipide   7/20
par X_Jpbowersock


 Moyenne 12.50/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 17 octobre 2007 à 20 h 39

Vous pensiez tout connaître du Velvet Underground en ayant fait l'acquisition du coffret Peel Slowly And See ? Que nenni... Il n'en est rien. Courez donc vous procurer cette Another View, galette magnifique truffée de joyaux. Et attention, sur cette compilation, il ne vous est pas offert du mou : non, c'est de l'aloyau du début à la fin. Ni plus ni moins.


Allons d'abord droit à l'essentiel, à l'inédit "Coney Island Steeplechase" disponible uniquement ici et nulle part ailleurs. Voilà un titre sexy comme diable, avec une rythmique punchy et un air entraînant irrésistible. Doug Yule est derrière le micro et il s'en sort à merveille trois minutes durant. Lou intervient quant à lui à la fin que pour les chœurs et de quelle manière ! Il énumère les jours de la semaine nonchalamment, et finit l'air espiègle et un brin comique 'hmmm maybe not friday'. Un régal ! Une chanson à rendre raide dingue n'importe quel novice de ce groupe.

Passons à autre chose... et tiens à "Rock'n'Roll". Beaucoup connaissent ce morceau via la version quelque peu lourdingue de Loaded... Disons-le carrément, la version du dernier album studio du groupe n'était pas à la hauteur... alors que celle-ci, la toute première version, est bien supérieure car spontanée et pleine de fraîcheur. Si vous êtes à la quête du beau chez le velvet, vous devez absolument l'écouter. Sa fin sublime, bande son idéale pour assister à un coucher de soleil avec plein de couleurs rougeoyantes... vous enchantera à coup sûr ! Elle vous fera aussi oublier définitivement la version de Loaded avec son solo de guitare de virtuose éméché ! Ici, vous roucoulerez au doux choeur fragile "it was all right..." idéal, avant de vous plonger dans les bras de Morphée.

Si ce disque est toujours sur votre platine le lendemain... vous pourrez vous lever avec l'instru cool et lumineux "Ride Into The Sun" où Lou fait, une fois n'est pas coutume, tout juste ce qu'il faut à la guitare... sans fioritures avec Morrison à ses côtés.

Sinon, pour les fans de la vieillesse sonique... viendez aussi écouter la version instrumentale de "Guess I'm Falling In Love". Un titre joué sur le fil du rasoir, avec une violence toute contenue qui vous laissera pantois. On imaginerait bien la séance d'enregistrement avec les quatre en vis à vis, un couteau serré entre les dents et l'envie d'en découdre avec le reste du monde hostile, qui refuse de les entendre. Ce titre est un nouvel Himalaya à faire pâlir d'envie n'importe quel Moore... Le son est crade, le groupe est à l'unisson et Moe joue de ses biscottos pour maintenir un beat infernal. La claque !

Bon, j'arrête là, je pourrais aussi parler de la deuxième version de "Hey Mr Rain" avec son riff de guitare ajouté qui fait toute la différence par rapport à la version de "Peel Slowly And See"... pensez, tiens ! à Bull In The Heather. J'aurais pu aussi continuer en évoquant la belle version studio de "We're Gonna Have A Real Good Time Together" et puis du délirant "Ferryboat Bill"... eh bien, non. Je crois que ce que j'ai écrit est nettement suffisant pour contrebalancer la première chronique en haut de cette page.
Des fonds de tiroirs comme ceux-là, on aimerait bien en avoir plus souvent...
Excellent !   18/20







Recherche avancée
En ligne
343 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...