Beck

Hyperspace

Hyperspace

 Label :     Capitol 
 Sortie :    vendredi 22 novembre 2019 
 Format :  Album / CD  Vinyle  Numérique   

C'est un grand classique : l'album qui en suit un qu'on n'avait pas plus aimé que ça. Un premier extrait ("Saw Lightning") avec du featuring Pharrell Williams qui nous saoulait avant même de l'avoir écouté. Des producteurs in en veux-tu en voilà. Oui Hyperspace fonçait à la vitesse de la lumière dans la galaxie des disques qu'on allait écouter par respect pour son immense songwriter mais qu'on rangerait rapidement à côté de Guero, Colors et The Information dans la section "ah oui je l'ai quelque part celui-là".

Et c'est un grand classique, on l'a aimé -on l'aime- bien plus que prévu. Co-écrit en quasi-intégralité avec le sus nommé Williams, Hyperspace montre Beck mariant beats electro et boucles rythmiques acoustiques dans une ambiance un peu tristounette (l'effet divorce parait-il même si on est loin de la désolation émotionnelle de Sea Change), rêveuse, contemplative mais surtout incroyablement légère et naturelle là où chaque chanson de Colors essayait de manière très baroque et très appliquée d'être géniale jusqu'à épuiser l'auditeur (on ne dira jamais assez de bien de "Dear Life" ceci dit). Il y a ici le tube que Coldplay rêve de pondre depuis 15 ans ("Die Waiting"), un clin d'œil au Beck slacker décontracté du gland ("Saw Lightning"), des ballades vraiment touchantes (magnifiques "Everlasting Nothing", "Dark Places" et "Stratosphere" qui sonnent toutes les trois comme des fins d'albums géniales) et une des chansons les plus discrètement touchantes de son auteur depuis des lustres ("Uneventful Days"). Après une étrange période où ses albums pouvaient sonner comme un voyage dans un esprit de glace jouant à faire semblant d'être en feu (Modern Guilt...), quelque chose semble revenu en Beck. Le talent et le génie n'ayant jamais désertés (le pont de "Think I'm In Love" en 2006 écrase la concurrence en 15 secondes), on pariera peut-être sur l'envie. Réponse sur carte postale. En attendant, la fraîcheur de Hyperspace nous l'a fait ranger dans la section "je sais toujours où il est celui-là".


Bon   15/20
par Granpa


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
393 invités et 1 membre :
Thebluegoose
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :