Daughters

You Won't Get What You Want

You Won't Get What You Want

 Label :     Ipecac 
 Sortie :    vendredi 26 octobre 2018 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Il aura fallu presque une décennie aux américains de Daughters pour refaire surface.
Un retour totalement inattendu et presque pas réclamé ; le groupe semblait définitivement faire partie du passé au même titre que les cendres de leur précédent et franchement peu important groupe As The Sun Sets. Daughters ? Rien de mythique : c'était un bon petit groupe, sans plus.

Un réflexe instinctif est donc de n'absolument rien espérer d'un album de Daughters en 2018, escadron bouillonnant faisant jadis le joint entre Converge et Arab On Radar. Circulez, y a rien à voir, bien qu'ils aient maintenant signé chez Ipecac ?

A la surprise générale, Daughters sort tout simplement son meilleur volume, en décidant très clairement de faire un gros pas du côté de The Jesus Lizard, The Men et Arab On Radar, en faisant un bon petit "fuck" à Converge tout en mettant un poids tonitruant et électrique sur l'ambiance du disque. Il apparaît même inconcevable de parler de "réunion" pour le groupe d'Alexis Marshall, tant on a l'impression parfaite et claire de tenir l'album d'un petit nouveau de la - certes tout de même très vieillissante - scène post-hardcore, sur lequel on serait bien inspiré d'en faire un gros favori pour les années à venir.

Daughters enfile même assez souvent et très habilement le costume "spoken-word" de Mewithoutyou ou Protomartyr.

Les morceaux suivent méticuleusement un plan par "paliers", et tournent de manière entêtante, sur une ambiance lourde et ultra-puissante.

Un groupe quasi négligeable qui revient de nulle part dix ans plus tard pour sortir une perle : je n'ai vraiment aucun souvenir d'un précédent du genre.

L'impression finale de l'ambiance dégagée par You Won't Get What You Want est simple : si c'est le meilleur album de Daughters et qu'il faut l'écouter en tapant le volume à fond, c'est aussi un des albums majeurs de 2018. Un vrai casse-tête pour établir son top 5 (!) quand débarque un truc comme ça fin octobre. La cerise sur le gâteau ? Difficile d'imaginer que Daughters disparaisse de sitôt ; avec cette masse jouissive il est invraisemblable qu'il s'agisse ici de leur dernier album. Daughters est maintenant bien parti pour durer.


Parfait   17/20
par X_Cosmonaut


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
99 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ?