Broken Social Scene

Hug Of Thunder

Hug Of Thunder

 Label :     Arts & Crafts 
 Sortie :    vendredi 07 juillet 2017 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Quand on égrène la liste des sorties de l'année 2017, j'ai comme un flashback de la décennie précédente. Cette année aura vu l'arrivée de nouveaux albums d'Arcade Fire, The New Pornographers, Wolf Parade et Broken Social Scene. La fine fleur – pour moi – de la scène indie canadienne, qui a marqué au fer rouge ma construction musicale.
Mais voilà, nous ne sommes plus dans les années zéros. Chacun a bien évolué de son côté : Arcade Fire est devenu un groupe mainstream discopop qui a délaissé ses début foutraques et orchestraux, les Pornographers ne sont plus le groupe powerpop abrasif d'antan mais lorgnent bien volontiers vers l'electro. Wolf Parade a fini par se faire oublier de tous et leur retour après des années de hiatus passe inaperçu...
Et au milieu de tout ça, dans ce monde qui bouge et qui change pour le meilleur comme pour le pire, surgit du néant ce groupe à géométrie variable qu'est Broken Social Scene. On ne les attendait plus vraiment. Ils nous avaient laissés aux portes de la décennie précédente avec un album des plus corrects et chacun a semble-t-il vécu sa vie de son côté. On n'attendait pas vraiment ce supergroupe car, il faut l'avouer, il fait un peu parti du passé.
Les attaques du Bataclan en 2015 auront été l'élément déclencheur du retour du groupe. Comme un sursaut, comme une envie d'inonder le monde de leur emphase et de leur empathie. Et c'est au fond ce qu'est ce Hug Of Thunder : un pansement à l'âme d'une puissance et une épaisseur phénoménale.
On pourrait reprocher au groupe de revenir après 7 ans de silence avec un album "daté", sonnant tellement années zéro. Mais ce serait leur faire un mauvais procès car c'est exactement ce qui fait la force de cet album. Non pas son originalité mais bien le fait que cela soit comme un fragment de nostalgie qui fait du bien. Cette même nostalgie ne saurait provoquer chez l'auditeur une mansuétude mal placée car les pistes qui constituent l'album fourmillent de trouvailles et d'inventivité. On oscille entre les moments pétaradants comme avec l'enchainement "Halfway Home"/"Protest Song" qui fout la tête dans le sac, ou les moments de grâce comme avec la chanson titre sublimée par Feist, sans oublier la clôture "Mouth Guards Of The Apocalypse" avec son explosion finale qui s'étire de manière dantesque.

Oui Hug Of Thunder est une sacrée perle sublimée par la nostalgie. Un bel album qui, personnellement, m'a touché et fait me replonger dans bon nombre d'albums de la dernière décennie que j'avais délaissé.


Parfait   17/20
par WillyB


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
294 invités et 1 membre :
Blackcondorguy
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused