Damien Rice

Paris [La Cigale] - lundi 15 mars 2004

Damien Rice
Le concert à la Boule Noire en octobre avait déjà fait parler de lui, et il nous aura fallu attendre 5 mois avant que Damien Rice fasse son retour dans les salles françaises, pour notre plus grand bonheur à tous. C'est cette fois-ci à la Cigale qu'on aura eu la chance de (re)voir notre bonhomme.
Le show est ouvert par Josh Ritter, artiste folk certes sympathique, mais dont les mélodies sur album sont un peu répétitives. Sur scène, il nous offre, en plus de ses mélodies, son grand sourire et sa pointe d'humour... Il a sans doute eu le meilleur accueil qui ait jamais été réservé pour une première partie, en une demi-heure, la salle était dans sa poche.
Puis arrivent Damien et ses musiciens, à savoir un batteur qui n'a pas froid aux yeux, un bassiste, et bien entendu la violoncelliste Vyvienne. On donne tout de suite le ton : non, Liza Hannigan, la chanteuse qui accompagnait Mr Rice, ne sera pas là ce soir. Elle a du rentrer à Dublin après un coup de froid. Grosse déception, beaucoup de gens dans la salle étaient venus pour la voir, et que deviendra Damien sans celle qui double toutes ses voix ?? Mais au bout de la deuxième chanson, "Volcano", nous voilà rassurés : son absence ne se fera pas trop sentir. Le public est là, et bien motivé, et il reprend en cœur toutes les parties de la malade.
Un concert très complet, ou ceux qui avaient peur d'assister à un show calme et monotone ont été rassurés : Mr Rice passe par tous les styles, de la violence de "I Remember" (ou il ira jusqu'à casser une corde, cassage très bien récupéré par ailleurs) à l'émotion de "The Blower's Daughter" (qui aura été jusqu'à m'arracher une petite larme, allez j'avoue...). C'est une réussite totale. L'Irlandais est à l'aise sur scène, il parle français comme il peut, plaisante, raconte des anecdotes, dialogue avec son public... La Cigale aime, la Cigale le fait savoir: à force de cris, c'est à trois rappels que nous aurons droit. Outre presque toutes les chansons de "O", il nous a également interprété quelques inédites, et même des reprises; dont on retiendra surtout la reprise peu commune du "Ne Me Quitte Pas" de Brel réécrite en anglais, et celle du "Hallelujah" de Cohen, mais version Buckley, chantée en acoustique, à genoux sur le devant de la scène. Même le single, "A Woman Like A Man", chanson la moins réussie de l'album, trouve de l'intérêt ici.

En bref, une prestation qui restera dans les mémoires de ceux qui avaient eu la chance d'être présents ce soir là. A quand la prochaine tournée ?...


Exceptionnel ! !   19/20
par Mushroom


  > The Professor
> Volcano
> Amie
> Older Chests
> Woman Like A Man
> Tongue
> Delicate
> If You leave Me Now (reprise de "Ne Me Quitte Pas" en anglais)
> The Blower's Daughter
> Rule N°2
> I Remember
>>>>>>>>>
> Cannonbal
> Eskimo + Cold Water + Halleluja
>>>>>>>>>
> Blower's Daughter (part 2)


 Moyenne 19.67/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 28 avril 2004 à 17 h 17

Alors, le 15 mars 2004, ce jour restera sûrement gravé dans mon esprit à jamais. Certes, j'en ai vu des concerts, mais des concerts comme celui-là, avec autant d'émotion, avec autant de contact avec le public et une première partie indescriptiblement bien, non, j'en ai jamais vus. Josh Ritter m'a vraiment impressionné (26 mai à la Boule Noire je vous le recommande sincèrement). Damien Rice m'a vraiment étonnée lorsqu'il a interprété "If You Leave Me Now", la reprise de Jacques Brel. A ce moment-là, j'étais émue au point de ne plus pouvoir bouger. Je me trouvais face à un artiste, un vrai. Par ailleurs je n'ai pas regretté une seule seconde l'absence de Lisa Hannigan, au moins, nous avons eu un concert 100% Damien Rice ! De plus je ne suis pas d'accord pour dire que "Woman Like A Man" est la chanson de l'album la moins réussie, au contraire. Mais ma préférée est, restera et sera toujours "The Blower's Daughter". Je n'ai qu'une seule chose à dire aujourd'hui: merci Damien !
Intemporel ! ! !   20/20



Posté le 17 décembre 2004 à 18 h 16

Bon, c'est pas pour me vanter, mais j'ai vu ce soir là le plus beau concert de toute ma vie.
Et c'est toujours pas pour me vanter, mais j'en ai vu quelques-uns de concerts tout de même.
Mais Damien Rice, sur scène, ça dépasse tout... enfin, à mon humble avis bien sûr.
Et de toute ma vie aussi, j'ai jamais vu ni entendu un public aussi attentif, aussi captivé... pendant les chansons, on n'entendait pas une personne respirer. Et pourtant qu'est ce que notre coeur battait fort ce soir là ! Je me rapelle être sorti de la salle avec les jambes qui tremblaient, tellement ça avait été puissant.
Bref, tout ça pour dire que Damien Rice prend une ampleur incroyable sur scène, il recompose littérallement ses chansons en direct, il se lâche complètement au chant, et là, on découvre vraiment l'immensité du talent et des capacités vocales de ce prodige irlandais. Non seulement c'est parfait, mais c'est aussi rempli d'émotions... chapeau m'sieur.

Par contre, "If You Leave Me Now" n'est pas une reprise de Jacques Brel, (et d'ailleurs, elle s'apelle pas comme ça, mais "fool". Bref) mais c'est une chanson que Damien a composée en hommage à Brel, en fait, comme il le dit, on ne reprend pas du Brel, alors, il a fait une chanson à lui, mais le plus proche possible de ce que Brel aurait fait s'il était lui... enfin j'me comprends.
Intemporel ! ! !   20/20





Recherche avancée
En ligne
135 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si je vous dis beauté féminine vous me répondez ?


Elysian Fields
Emily Haines
Emiliana Torrini
PJ Harvey
Mazzy Star
Blonde Redhead
Cat Power
Peaches