Electrelane

Paris [Nouveau Casino] - mercredi 10 mars 2004

Une première partie (Steeple Remove) sympathique et bien dans l'esprit d'Electrelane pour qui ils ouvrent, à savoir une pop tendance noisy dite "shoegazing" qui semble connaître son revival ces temps-ci.

Une prestation remarquable des petites nanas d'Electrelane, toute en puissance et hargne, ce qui contraste avec la fragilité que ces jeunes femmes, toutes mignonnes, peuvent laisser transparaitre de premier abord (les gens n'étaient pas insensibles aux charmes des demoiselles et de la guitariste en particulier). Une bonne partie du deuxième album fut joué - avec un passage à la scène des plus réussis - alternant avec quelques instrumentaux puissants du premier opus.

Les influences s'entremêlent entre la pop désuète énergique, le rock sonique, les expérimentations bruitistes et un post-rock à base de rythmiques martiales, qui n'est pas sans rappeler James Chance (pour le sax) ou la mouvance new-yorkaise féministe (ESG).

A signaler la reprise de "More Than This" de Roxy Music en rappel.


Très bon   16/20
par Icky Flix


  > Blue straggler
> I want to be the president
> This deed
> Take the bit between your teeth
> Film music
> Oh sombra!
> On parade
> Birds
> U.o.r.
> Only one thing is needed
> New one
> Long dark
-----------------
> Gone under sea
> More than this


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
145 invités et 1 membre :
EmixaM
Au hasard Balthazar
Sondages
Combien dépensez vous par mois pour vos disques