Laetitia Shériff

Vitry-le-François [L'Orange Bleue] - vendredi 30 janvier 2009

Sheryl Crow. En sortant cette comparaison (hum hum!), c'était tout juste si une marmitonne avec qui je discutais écarquilla des yeux à la demie seconde qui suivit, avant de (me) rectifier illico en (m')azimutant sur PJ Harvey. Cela se passa au Cactus, lors de l'édition 2001 des Bars en Trans et Laetitia Sheriff venait de terminer son concert que je n'avais pu mater qu'au travers d'un écran vidéo au rez-de-chaussée. Toutefois, elle fut rejointe par Olivier Mellano m'ajoutera-t-elle bien des années plus tard.

Et ces années plus tard, avec Olivier Mellano et Gaël Desbois, la cht'ie-rennaise fringuée d'un t-shirt délavé à l'effigie de la muppet, Animal, et à la timidité charmante offrit un concert entre douceur et tension, entre des lignes de synthés et de samplages de sons et d'atmosphères ainsi que des montées énervées revigorantes comme on put constater avec "Hullabaloo (My T.V. Ratings)" et "Solitary Play" . La sensualité du rock et du chant de Laetitia Sheriff éveilla, à chaque fois qu'un morceau se terminait, une flore d'applaudissements éclose de la salle vitryate. "Roses" et un "Codification" relifté plus rock par rapport à l'album du même nom furent les seuls titres joués issus du premier album, au grand avantage de prendre connaissance avec ceux de "Games Over" (avec un retard), deuxième album procuré au bout de la soirée, après une bonne attente (personnelle) de la fin du concert de Manu. Charmante soirée en perspective.


Très bon   16/20
par Pascha


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
117 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ?