Rhesus

Meanwhile At The Party EP

Meanwhile At The Party EP

 Label :     Un Dimanche 
 Sortie :    lundi 01 décembre 2003 
 Format :  Maxi / CD   

Voilà encore un groupe issu de la scène grenobloise et du label Un Dimanche. Et c'est encore une fois un gage de qualité puisque ce jeune trio a remporté au début de l'année 2004 le concours CQFD des Inrocks (ce même concours qui a couronné l'année dernière Syd Matters). Avec la sortie en fin d'année 2003 de leur deuxième EP, il est donc devenu difficile de passer à côté.
Alors bien sûr, on leur prête déjà un héritage lourd et très flatteur comme Radiohead, les Pixies ou Placebo. Avec tout ça, c'est dur de ne pas décevoir. Et pourtant le miracle a eu lieu, je n'ai pas été déçu ! A l'écoute de titres très prometteurs comme "Shooting Star"ou "My Phoney Love" on comprend d'ailleurs mieux toutes ces références. Mélange de rock nerveux et mélancolique, le trio guitare-basse-batterie fonctionne très bien. Oscillant entre pop sucrée et rock efficace, ils savent faire des morceaux aussi légers et réussis que "Your Smile Is A Commercial Food" et aussi nerveux que "Hello". Dans les deux cas, il y a du talent et on a plutôt hâte d'entendre la suite.
La signature chez leur nouveau label, suite au concours CQFD, devrait aider à accélérer tout ça. Une chose est sûre, on n'a pas fini d'en entendre parler !


Très bon   16/20
par Sleepyjack


 Moyenne 15.83/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 02 avril 2004 à 03 h 43

Génial... on parle de Rhesus! "Meanwhile At The Party" est excellent, on sent à l'écoute très rapidement les influences: perso j'y ai vu un peu de Supergrass. Cet EP est sensiblement différent du précédent qui se tournait plutôt vers JJ72, Jeff Buckley... A écouter d'urgence "Coma" ou "Adjani" qui sont superbes. Rhesus se révèle véritablement sur scène où la voix du chanteur prend une toute autre ampleur couplée à la voix de la bassiste donnant un mélange mélodieux... Vite Rhesus, l'album !
Parfait   17/20



Posté le 14 avril 2004 à 21 h 35

Pas trop d'accord avec les chroniques précédentes. Ouais bon Rhesus c'est sympathique, c'est léger, ça se laisse écouter, mais bon, ça casse pas des briques non plus. Premier petit reproche: des paroles assez moyennes, mais on va dire que c'est un groupe francais, ça excuse un peu.
Ensuite, "Meanwhile At The Party", s'il montre bien que Rhesus a des influences musicales sympas (Pixies, The Clash), ça reste un gros repompage desdites influences (contrairement à Stellastarr qui fait de tout ça un mix vraiment original)
Mais si on oublie un peu d'etre grognon, on écoute cette petite galette sans trop y penser, en se disant que peut-être, le second sera bien.
Correct   12/20



Posté le 24 octobre 2005 à 00 h 39

Je ne sais plus comment j'ai découvert ces excellents grenoblois. Peu importe !
Ce qui compte, c'est la zik qu'ils produisent et sur ce point-là, la qualité est au rendez-vous et ce EP, du coup, nous parait très court.
"Shooting Star" nous surprend déja plus qu'agréablement : on a l'impression d'entendre une sorte de Nada Surf français, les isérois affichant la même maitrise des mélodies, le même juste dosage entre nervosité et délicatesse, ce coté classieux aussi, qui les démarque tout de suite et démontre un sacré potentiel.
"Sugar Kid", plus court, nous charme tout autant et la voix d'Aurélien accompagnée par celle de Laura fait des merveilles, de même que ces guitares entre pop et rock, qui s'illustrent à nouveau sur "My Phoney Love", emportant ce morceau vers les sommets mélodiques et guitaristiques, aidées en cela par une rythmique bien en place, assez nerveuse mais malgré tout sobre, et efficace.
"Electricity" continue sur la voie tracée par les morceaux précédents, puis arrive le 'tube' du groupe, la superbe "Your Smile Is A Commercial Food", modéle de chanson pop et son refrain "Your smile is a, co-mmer-cial food ..." répété plusieurs fois.
"Hello" lui succède, commençant de façon posée, avant que les guitares n'accélèrent dans un bel élan noisy, laissant ensuite la voix mélancolique d'Aurélien reprendre les rènes du morceau ... pour ressurgir toutes aussi bruitistes, nous offrant une conclusion 'made in Sonic Youth' magnifique.
Et pour couronner le tout, on a droit à un morceau caché calme, magnifié par l'envolée des guitares, très atmosphérique, plein de sensibilité pop et d'émotion pure, porté par une voix enivrante, obsédante.
Excellent, à l'image de leur concert à la Lune des Pirates. Et annonciateur d'un album qui risque de faire date.
Très bon   16/20



Posté le 28 novembre 2005 à 21 h 14

J'écoute "Sugar Kid" sur un sampler, tout de suite j'accroche avec la voix d'Aurélien mélangé avec celle de Laura sur le refrain et couplé à ces mélodies pop remplie d'amour et d'amitié (mon dieu comme c'est beau, 'manquerait plus qu'il y ait les téléteubiz sur la pochette).

Car oui, Rhesus fait dans la pop song Nada Surfinesque, toute gentille, toute joyeuse, sans jamais être gnan-gnan. 12 pop songs sympatoches qui se feront une joie de tourner sur ma platine pendant de long mois.

Et moi qui doit attendre encore 2 mois d'argent de poche pour m'acheter l'album...
Bon   15/20



Posté le 14 juin 2006 à 01 h 13

Des EPs, de nos jours, c'est à la pelle qu'il en sort... Mais alors celui ci, quel
EP ! Et En toute honnêteté, on en a rarement vu d'aussi bonne qualité. Pas une seule baisse de régime, aucun temps mort.

Ainsi, dès les premiers instants, "Shooting Star" dévoile superbes lignes, et progression subtil et habile, et en prime un outro instrumental magnifique..."Sugar Kid" sonne comme du bon Nada Surf époque "Let Go", bref, facile mais efficace. "My Phoney Love" et "Electricity" sont deux autres purs bijoux mélodiques et mélancoliques, dignes du meilleur Radiohead. "Your Smile Is A Commercial Food" (ton sourire est de la nourriture commercial ??) reste une belle composition pop-rock malgré quelques longueurs dues à l'aspect répétitif du morceau. Et puis enfin, "Hello" boucle le tout encoure sur du Radiohead tout craché.

Une description morceau par morceau suffit amplement ici, car en plus de ne contenir que 6 morceaux (EP oblige), Meanwhile At The Party s'avèrent une perle facile mais assumée. Tout est quasiment exécuté avec grâce et passion, ce trio là sait ce qu'ils fait et où il va, ca crève les oreilles dès la première écoute. Quelques influences franchement frappantes, et une belle poignée de balades abouties : et à défaut d'être originaux, ceux là ont compris que la qualité et la rigueur restent des facteurs prioritaires.
Exceptionnel ! !   19/20







Recherche avancée
En ligne
156 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?